SHAMROCK II : FICHE TECH. ET PLANS

Catégorie : SHAMROCK II

The Lawson History of the America's Cup - Winfield M. Thompson, Thomas W. Lawson - Google LivresLe retour de George Lennox Watson

Pour le deuxième bateau baptisé Shamrock II, Lipton as fait appel à George Lennox Watson qui était l'architecte N°1 en Angleterre à ce moment-là. Son cotre Britannia est l'un des voiliers de course les plus merveilleux jamais dessiné.

Il etait aussi le concepteur du petit Madge et des challengers de l'America's Cup Thistle et des deux Valkyrie. Il avait aussi une grosse expérience du plan d'eau américain.

 

"Columbia Crossing the Finish Line, Shamrock II Behind" America's Cup, September 28, 1901 by Richard LaneAvant de construire le nouveau bateau, il a mené une série d'expériences en bassin avec des petits modèles pour tester différentes formes. On croit que c'est la première fois que cela a été fait avec des modèles à voile, même si c'était assez commun avec les bateaux à vapeur, mais les angles de gîte et l'action du vent compliquaient le problème pour les modèles à voile. Toutefois, Watson croyait beaucoup à ces tests.

Aucune dépense ne devait être épargnée pour ce deuxième Shamrock et encore une fois la légèreté de la construction était une priorité. Les bordés étaient faits avec un nouvel alliage appelé immadium, léger mais solide, et bien que le yacht ait été détruit après deux ans seulement, ce matériau semble avoir résisté de façon satisfaisante, en dépit de rumeurs contraires.

Dans sa forme, Shamrock II était un bateau extrêmement plat avec des allongements importants (près de dix pieds de plus que son prédécesseur), des lignes d'eau pleines et une quille profonde et étroite. Quand il a été mesuré ses dimensions générales étaient : longueur hors-tout 137 pieds, longueur de flottaison 89 pieds 3 pouces, maître bau 24 pieds, tirant d'eau 20 pieds. Watson a augmenté de quelques 600 pieds carrés la surface de voilure déjà importante du premier Shamrock pour arriver à 14.027 pieds carrés sur le nouveau bateau .

Shamrock II était à ce moment-là la machine de course la plus extrême, même si elle devait disparaître deux ans plus tard.

Shamrock II : FICHE TECHNIQUE
Architecte George Lennox Watson
Chantier William Denny & Brothers
Propriétaire Sir Thomas Lipton
Club Royal Ulster Yacht Club
Coupe Edition 11 (1901)
Skipper Edward I. SYCAMORE
fterguard  
Lancement 20 avril 1901
Type  
Matériau coque Acier
Matériau mât Acier
Longueur hors-tout 41,01 m
Flottaison 27,27 m
Maitre-bau 7,31 m
Tirant d'eau 6,32 m
Grand mât 30,30 m
Bôme 31,69 m
Beaupré  
Flèche 20,78 m
Corne 20,17 m
Déplacement 150,1 tonnes
Surface de Voilure  
Jauge 103,79 pieds
Shamrock II
Photographs from the Detroit Publishing Company

 

Quand le 14 Août Shamrock II a été mis en cale sèche, les plaisanciers américains ont eu l'occasion de se faire une opinion sur ce yacht si critiqué. Alors que certains experts ont vu toutes les qualités de vitesse dans le challenger, d'autres ont dit qu'il avait trop de courbes pour gagner.

Voici une critique parue dans "The Scientific American" :

Maitres couples comparés de Shamrock II, Independence et Columbia"Lorsque la carène de Shamrock II a été dévoilée au bassin Erie, deux faits ont été mis en évidence: d'abord, que G.L. Watson a conçu un bateau tout à fait original, en deuxième lieu, que les nombreux essais en bassin aux chantiers Denny étaient évidemment responsables des traits les plus marquants de ses lignes.

 

On peut en outre déclarer sans trop de crainte d'être contredit, que, à l'exception de certaines plénitudes vers l'avant du mât, la carène a la forme la plus raffinée jamais vu dans un challenger pour la Coupe. La partie arrière après le maître bau qui ne se situe pas très loin en arrière des haubans jusqu'à sa poupe étroite et peu profonde, a été affinée jusqu'à un degré qui oblige à se demander comment il peut être possible pour le bateau de porter une telle surface de toile (14.500 pieds carrés)".

 

"Watson est revenue un peu à une section au maître bau comparable à ses deux bateaux les plus réussies, Queen Mab et Britannia. Il n'a pas les fonds élevés de la forme chaland, comme on le voit dans Independence, ni les fonds inclinés comme Columbia. Il faut revenir à Defender pour trouver une telle grande courbe du franc-bord au bout de la quille.

 

Ces caractéristiques, prises avec des sections plutôt pleines et rondes vers l’étrave et une grande longueur des diagonales laissent penser que le bateau sera facile à barrer à des vitesses élevées contrairement à Valkyrie III et Shamrock I.

 

Nous osons dire que les lignes du bateau raviront au premier coup d’œil n'importe quel constructeur naval qui aura la chance de voir Shamrock en cale sèche. Alors que la carène du bateau suggère une grande vitesse dans des vents frais, nous pensons qu'elle ne sera pas aussi rapide dans les petits airs."

Ces déductions représentaient l'opinion générale de l'époque mais les courses ont montré qu'elles étaient fausses.

The launching of Shamrock IIToutefois, l'utilité des tests en bassin pour la conception d'un voilier de course a été clairement démontrée. Pendant plus de neuf mois, M. Watson, assisté de M. Denny, a mené des expériences pour déterminer la forme de la coque et la quille les mieux adaptées à une bonne vitesse. Dans le plus grand secret, onze modèles différents en cire ont été testés, soumis à soixante différentes modifications, pour aboutir au dessin de Shamrock II.

Sir Thomas avait révélé à un journaliste de Glasgow à propos les tests effectués par M. Watson et des résultats obtenus dans la conception du bateau :
« Il a fallu beaucoup de persuasion avant que M. Watson ne prenne en main la construction du challenger, et je crois que tout l'argent qui aurait pu lui être offert n'aurait pas été suffisant pour l'inciter à entreprendre les travaux s'il n'avait pas pensé avoir de bonnes chances de succès. Ce que je peux dire avec certitude, et sans trahir aucun secret, c'est que Shamrock II est un yacht totalement différent de tout ce qui a été lancé de chaque côté de l'Atlantique, et M. Watson n'est pas homme à expérimenter témérairement sans avoir des garanties de succès. Dans le cadre de la conception de ce bateau, il a fait des découvertes de la plus haute importance, et susceptibles d'avoir un effet très important sur ??l'avenir de la conception de yachts. »

Profils comparés de Shamrock II, Independence et Columbia

 

Plan réalisé avec DELFTSHIP
Plan de Shamrock II réalisé avec DELFTSHIP

 

Vue arrière de Shamrock II réalisée avec DELFTSHIP

Télécharger les PLANS POUR DELFTSHIP : Coque seule

Télécharger les PLANS POUR DELFTSHIP : Modèle complet

Vue avant de Shamrock II réalisée avec DELFTSHIP