DefiancePNG.png

1920 : DEFI N°13

Une longue attente due au changement de jauge et à la Première Guerre mondiale.
Un «vilain petit canard» a fait trembler l''Amérique.

Les événements qui ont conduit à la course de 1914.

Après la course de 1903, dix ans se sont passés avant qu'un défi ne soit jugé satisfaisant par le N.Y.Y.C. qui a accepté les conditions convenues pour une course en 1914. Ce fut la plus longue période d'inactivité dans les courses de la Coupe de l'America depuis la première course .dans ce pays en 1870.

Lire la suite...

Sources: The "America's" cup races par Herbert L. Stone (Mars 1914)

Côté américain, trois bateaux sont construits pour défendre la Cup avec trois architectes différents. Suite à l'acceptation du défi, un syndicat dirigé par Henry Walters était constitué au New York Yacht Club. Il se tourna vers Nathanael Greene Herreshoff pour dessiner le bateau.

Lire la suite...

Les bateaux s'affronteront tout au long de l'été, 35 courses étant déjà programmée avant les épreuves de sélection qui auront lieu au large de Newport, entre le 15 et le 22 Août.

La première des régates de préparation qui décideront lequel des trois nouveaux sloops, Defiance, Resolute et Vanitie aura l'honneur de défendre ...

Lire la suite...

DIMANCHE 19 OCTOBRE 1919

« La Persévérance m'a apporté la Richesse
Est-ce que la Persévérance m'apportera la Victoire? »

Ces paroles ont été prononcées en 1914 par le plus salé des loups de mer, la cordialité en personne, Sir Thomas Johnstone Lipton.

Lire la suite...

Resolute et Vanitie en séries éliminatoires pour choisir le Defender de la Coupe de l'America

NEW YORK, DIMANCHE 11 JANVIER 1920.

Il est de l'intention du New York Yacht Club de reprendre ses épreuves de sélection entre Resolute et Vanitie au printemps prochain et de ne choisir le défenseur de la Coupe de l'America qu'après la fin de la série.

Lire la suite...

RESOLUTE ABANDONNE APRES ACCIDENT.
SHAMROCK, PREND LA TETE ET FINIT.

Le Defender Etait Loin Devant

JEUDI 16 JUILLET 1920. - La victoire d'hier sera officiellement au crédit de Shamrock.

Lire la suite...

LA DEUXIÈME COURSE RAPPELÉE QUAND LE TEMPS LIMITE A EXPIRÉ

LE CHALLENGER EST SURCLASSÉ DÈS LE DÉPART

SUNDAY, JULY 18, 1920 - Resolute, a pris les devants immédiatement après le signal de départ dans la course d'hier ...

Lire la suite...

SHAMROCK GAGNE LA DEUXIÈME COURSE DE 2 MN 26 S.

Le Challenger, avec un foc phénomùne, surpasse Resolute

MERCREDI 21 JUILLET 1920 - Il y avait une brise fraîche de nord-ouest d'environ huit nœuds à l'heure où les yachts ont largué ...

Lire la suite...

FINAL TRÈS SERRÉ. RESOLUTE GAGNE GRACE AU HANDICAP.

Le bateau de Lipton passe son rival près de l’arrivée

THURSDAY, JULY 22, 1920 Le mélodrame dans l’Océan Atlantique n'a pas eu la galerie qu'il avait connue pour les deux fiascos...

Lire la suite...

RESOLUTE GAGNE LA QUATRIÈME COURSE DE 9 MN 58 S

Les deux bateaux à égalité; la régate d'aujourd'hui décisive.

SATURDAY, JULY 24, 1920 - Ce fut une course emballée dès le départ du bateau phare Ambrose où le défenseur ...

Lire la suite...

DERNIÈRE COURSE RENVOYÉE. BRISE TROP FORTE POUR LES DEUX CONCURRENTS.

SIR THOMAS VEXÉ PAR LE REPORT

DIMANCHE 25 JUILLET 1920 - Un suroît de vingt-cinq nœuds, qui a soulevé une mer plutôt tumultueuse et obligé ...

Lire la suite...

LA COUPE DE L'AMERICA RESTE ICI.
RESOLUTE GAGNE AVEC UN MILE D'AVANCE.

TEMPS LIMITE PRESQUE ATTEINT QUAND LE DEFENDER COUPE LA LIGNE.

Mercredi 28 juillet 1920 - Lorsque Resolute et Shamrock IV ont commencé à se préparer à Sandy Hook Bay pour la ...

Lire la suite...

Les photographies du départ de Resolute et Shamrock ont été faites pour The Evening World depuis l'avion Curtiss piloté par John Olson à une altitude de 250 pieds. Elles ont été prises par Bide Martin et ont été livrées 90 minutes après.
La foule a salué l'arrivée de l'avion du Evening World quand il a apporté les photographies du départ de la course prises à Ambrose Channel.

Lire la suite...

Une production en baisse

Peu d'inspiration chez les artistes pour cette édition de la Coupe. La proximité de la guerre, la domination de Shamrock en début de série, peut-être aussi le retour des yachts à une taille plus raisonnable, tout ceci a refroidi l'ardeur des peintres comme des photographes.

Lire la suite...

Lire la suite...

Lire la suite...

Lire la suite...

Lire la suite...

Lire la suite...

Facebook Likebox Slider FR