L'HISTOIRE DE MARIA

Catégorie : MARIA

The Sloop Maria Racing the Schooner Yacht America - by James E. ButtersworthLe sloop Maria a été conçu en 1844 par Robert Livingston Stevens travaillant de concert avec ses frères John et C. Edwin A. Il a été construit par William Capes dans son chantier à Hoboken et a été lancé en 1845.

Il a commencé sa carrière de course le 6 octobre 1846, dans une régate du New York Yacht Club, en devançant la flotte d'une heure sur un parcours ...

... de 40 miles depuis le club-house d'Hoboken, remonter l'Hudson jusqu'à Fort Washington, redescendre jusqu'au Narrows et retour.


Un tournant dans l'histoire du yachting. Vous êtes à bord du navire Citizen qui entre dans le port de New York le 14 mai 1851 alors que le yacht nouvellement lancé America, toujours avec son primaire blanc, sort de l'East River pour ses essais contre le sloop Maria. America naviguera vers Angleterre et gagnera la coupe qui portera à jamais son nom...

Ses lignes originales auraient été inspirées par celles du sloop Eliza Ann, qui, bien que n'étant pas un yacht, avait montré une grande rapidité pour l'époque. A l'origine, Maria mesurait 92 pieds de long au pont. En 1850, elle a été allongée de 18 pieds à l'avant, ce qui rendait son étrave longue et pointue.

Maria a fait sa première apparition dans une course organisée par le New York Yacht Club le 6 octobre 1846, la première "Corinthian race" tenue dans ce pays. Elle s'est déroulée sur un parcours depuis un bateau mouillé au large de Fort Washington Point vers un autre bateau ancré dans les Narrows puis retour au point de départ, une distance de 40 miles. Les sloops Lancet et Maria étaient engagé dans cette course ainsi que les goélettes Cygnet, La Coquille et Siren. Il y avait une forte brise soufflant du sud-ouest. Maria a facilement gagné, en battant Siren de 58 minutes 15 secondes en temps réel.

CygnetMaria a disputé ensuite le 10 octobre 1846 un match pour 1000 $ le bord contre la goélette Coquette, Maria était engagé à 154 tonnes. Le parcours faisait 25 miles au vent et retour; c'était la première course océanique. Maria a pris le départ avec deux ris dans la grand-voile et son foc arisé, alors que Coquette était toutes voiles dehors. Coquette a gagné en 6 heures 35 minutes, Maria couvrant la distance en 7 heures 1 minute.

Maria a remporté le premier prix dans la deuxième régate annuelle du New York Yacht Club le 2 juin 1847, engagé à 115 tonnes. Una est apparu pour la première fois lors de cette course et a remporté le deuxième prix.

Maria a été engagé à 118 tonnes dans la troisième régate annuelle contre Siren et Cornelia, le dernier nommé gagnant alors que, dans un coup de vent, Maria a cassé son mât, sa grand-voile et sa bôme passant par dessus bord.

Dans la quatrième régate annuelle du New York Yacht Club, en juin 1849, Maria a été engagé à 119 tonnes et a navigué contre Ultra, Cornelia et Siren. Cornelia est venu en premier mais est allé sur le mauvais côté de la rive ouest.  Ultra a gagné sur l'allocation de temps, Maria terminant avec seulement 14 minutes d'avance.

Dans la cinquième régate annuelle en juin 1850, Maria était de nouveau engagé, cette fois à 126 tonnes, mais il a été battu en temps compensé à la fois par Ultra et Breeze.

EARLY AMERICAN RACERSLe 8 juillet 1850, Maria a navigué contre Ultra et Breeze. Au large de False Hook le vent soufflait si frais que la tête de mât de Maria s'est brisée, l'obligeant, à mi-chemin entre le Hook et le bateau phare, à choquer sa grand-voile et revenir.

Le 10 août 1854, Maria a été engagé à 116 tonnes et a navigué dans la première course de yacht organisée à Newport contre Julia, Una, Gertrude, Irene, America (40 tonnes) et Ella Jane. Les sloops étaient limités à grand-voile et foc. Maria a gagné en battant Ella Jane de 45 minutes 13 secondes sur un parcours de 45 miles. Le vent était au nord-est et il y avait une mer considérable.

En 1862, à la régate annuelle du New York Yacht Club, Maria est apparu gréé en goélette. The yacht "Maria" 216 tonsIl a été modifié pour plusieurs raisons, parmi lesquelles le fait qu'il était difficile de garder son mât debout a cause de sa grande stabilité initiale et de son énorme surface de voile.

Maria aurait coûté en tout environ 100.000 $ aux frères Stevens. Il a été souvent modifié et amélioré et a toujours représenté des idées avancées. En raison de la taille de sa voile, il a démâté à plusieurs reprises. Il a finalement été gréé comme une goélette, et dans les années 60 a été vendu et rebaptisé Maud.

Il a ensuite été engagé dans le commerce des fruits entre New York et les ports du Honduras, et en Octobre 1870, en faisant route pour New York avec une cargaison de noix de coco, il a été perdu en mer avec tous son équipage.

Maria offre une base intéressante pour une étude comparative des progrès réalisés dans les sloops de course. Elle restera dans la mémoire des plaisanciers américains.

 
Lines of Maria

 

Facebook Likebox Slider FR