PocahontasPNG.png

LA PREMIERE COURSE - 14 SEPT. 1885

Catégorie : 1885 : DEFI N°5

A painting of the Puritan, which hangs in the dining room on the Eastern Yacht ClubLE YANKEE DOMINE GENESTA ET LE BAT SUR TOUS LES POINTS

Copyright © The New York Times : Publié le 15 september 1885
Le sloop du capitaine Jake Schmidt, Alice, arborant son grand pavois, était ancré au large 0wl’s Head comme marque de départ, et le Luckenbach, qui avait donné le signal d’avertissement à 10 h 10, a mouillé à environ 300 mètres à l'ouest du sloop.

Les yachts disposaient de 15 minutes avant le signal préparatoire et manœuvraient pour la position. Les deux bateaux se trouvaient à une distance considérable au nord-ouest du Luckenbach, Puritan le plus éloigné et plus à l'ouest vers le phare de Robin's Reef. Comme le vent était au sud-est, la position du Puritan lui permettait d’abattre vers la ligne et de prendre la position au vent. Il se tenait nez au vent et ses voiles de tête étaient parfaitement plates. L'Anglais est venu au-dessus de lui, est passé sous sa poupe, et s’est placé sous son vent. Le sloop Yankee était toujours immobile.

Le vent avait été frais toute la matinée, mais, comme s'il était déterminé à être exaspérant, il est tombé très peu de temps après le signal d’avertissement. La marée était sur le dernier quart du flux. Le signal préparatoire est donné à 10 h 25, mais les bateaux sont toujours immobiles. Les voiles de tête de Genesta étaient ajustées au vent, mais Puritan tenait simplement son nez dans le vent comme pour le renifler. A trois minutes du départ les bateaux n'ont toujours pas bougé. Ni l'un ni l'autre ne voulait passer à la ligne avant le coup de canon. L’extrémité du beaupré de Genesta léchait le pied de la trinquette du Puritan. L'Anglais n'aurait probablement pas choisi cette position, mais il s'y est retrouvé et n'a pas eu le temps d'en obtenir une meilleure. Puritan, en effet, a pris l'initiative et est allé si loin au vent que Genesta ne pouvait pas le suivre sans courir le risque d'être retardé. C'était un mouvement bien conçu du Skipper Yankee. À 10:23:30, les deux yachts ont bordé leurs voiles de tête et ont lentement commencé à avancer. Ils se déplaçaient comme un seul bateau. Leur rythme s'est accéléré et pourtant leur position relative n'a pas variée d'un pouce. C’est dans cette position qu’ils sont descendus vers la ligne.
05857S.jpg
Lorsque le signal de départ a été donné à 10h30, les yachts étaient encore à une certaine distance de la ligne. Alors qu'ils s'en approchaient, Genesta a établi un petit foc volant mais Puritan n’a pas suivi son exemple. C’était droit au vent à travers les Narrows et le capitaine Crocker, s'appuyant sur les qualités marines de Puritan, était prêt à louvoyer sans foc volant. Les deux bateaux étaient sur la même de la ligne quand un coup de sifflet du Luckenhach les avertit que les deux minutes allouées après le départ étaient écoulées et qu’ils étaient tous deux pénalisés. Puritan a coupé la ligne à 10:32:02 et a été handicapé de deux secondes, Genesta est passé à 10:32:06 et a été handicapé de six secondes. L'heure des deux yachts a été officiellement enregistrée à 10 h 32.

L'effet du foc volant de Genesta fut bientôt apparent et il commençait à aller plus vite que Puritan. Les deux bateaux avaient coupé la ligne tribord amure, avec par conséquent leur bôme sur le côté bâbord et ils se dirigeaient vers Bay Ridge à cent mètres au vent. Des essais antérieurs avaient montré que Genesta ne pouvait pas aller au vent aussi vite que Puritan sous cette voilure, mais dans ce cas, le foc du cotre l'envoyait simplement sous le vent comme un crabe. Le skipper, après environ 10 minutes, s’est aperçu du problème et il a affalée ce foc gênant.
06264S.jpg
Il était environ 10 h 40 quand le vent a tourné quelque peu vers l'ouest et a éloigné sensiblement les deux bateaux. Ils étaient toujours bâbord amure vers Stapleton. A 10 h 46, Genesta a viré tribord entre Stapleton et Clifton, et Puritan a suivi 10 secondes plus tard, entre Clifton et Quarantine. Il avait considérablement augmenté son avance, mais maintenant les collines de Staten Island coupaient le peu de vent qu'il y avait et les deux yachts avançaient lentement contre la marée défavorable. Puritan fut le premier déventé et Genesta en a profité pour réduire l'écart.
05860S.jpg
Mais il a également perdu le vent et les bateaux allaient à la même vitesse, Puritan toujours avec une avance d'un quart de mile. À 10h52, Genesta a de nouveau établi un foc, mais un plus grand que celui au départ. Le vent avait alors viré vers le sud-ouest et il semblait que les yachts seraient en mesure de continuer leur bord sur la baie inférieure vers la bouée n°10 sur southwest spit, donc, quatre minutes après Genesta, Puritan a établi un foc volant.

LE COTRE DISTANCÉE.

À 11 h 03, à la hauteur de Fort Wadsworth, Puritan touchait un meilleur vent que Genesta et augmentait très rapidement l’écart. Sept minutes plus tard, il était bien dans la baie inférieure avec le vent légèrement en avant du milieu du bateau sur le côté tribord, sa bôme à bâbord, et traversant l'eau comme propulsé par une machine à vapeur en laissant une large ceinture d’écume dans son sillage. Il semblait, lui aussi, faire route directe vers southwest spit. Genesta avait trois à quatre minutes de retard en entrant dans la baie inférieure, mais il avait rencontré deux problèmes au large de Fort Wadsworth. Tout d'abord, le seul et unique bateau à vapeur à roue arrière, le Wilbur A. Heisley, qui dessert la rivière Shrewsbury, remontait la baie et passa au vent de Genesta, puis une énorme goélette à trois mâts a fait la même chose, le couvrant complètement pendant quelques secondes.
05507S.jpg
À 11 h 17, Puritan était à l'extrémité supérieure de l'île Hoffman, tandis que Genesta était au large de la bouée n°15, à plus d'un mille derrière. Vers cette époque, les hommes de bateau à vapeur ont commencé à manifester un manque de considération honteux pour les yachts de course, qu'ils ont affiché à chaque occasion possible par la suite, malgré les sirènes d'avertissement du bateau des juges et les efforts acharnés de la patrouille de bateau de police pour les empêcher de interférant. Il a été remarqué vers la fin de la course que les yachts à vapeur des messieurs censés être des plaisanciers étaient tout aussi insouciants de déranger les coureurs que les hommes de bateau à vapeur ordinaires. L’exemple indigne a été donné en premier lieu par le bateau à vapeur H. T. Baya, qui passait à toute vitesse sous le vent de la Genesta, suffisamment près pour gêner son vent, en plus de le secouer comme un prunier. Il ne prêta aucune attention aux tintements vigoureux de la sirène de Luckenbach.
05507S.jpg
Jusqu'à présent, les yachts, malgré la baisse du vent sous le rivage de Staten Island, avaient fait un bon temps. Puritan avait parcouru plus de six milles en moins d'une heure. Mais au fur et à mesure qu'ils descendaient la baie inférieure, ils perdaient peu à peu le vent, et on pouvait comprendre en observant les voiliers en dessous qu'ils couraient vers le calme. Puritan fut le premier à entrer dans cette zone à 11 h 20 et le montra aussitôt en se redressant alors qu'il gîtait une minute auparavant. Ceci, bien sûr, a profité à Genesta, qui a de nouveau réduit l'avance de Puritan. Mais il entra bientôt lui-même dans le calme et fut ainsi mis à égalité. À 11 h 27, Puritan était au large de l’extrémité nord de Dix’s Island, tandis que le Genesta était au large de l’île de Hoffman, peut-être à un mille et demi derrière. Le vent à ce moment-là était -à peu près du sud-ouest, très léger, et les deux bateaux l'avaient à peu près pareil. À 11 h 35, cependant, Puritan était complètement encalminé. Il a fait passer sa bôme de bâbord à tribord, puis de nouveau de tribord à bâbord, tandis que ses voiles de tête pendaient lamentablement.
Il était alors à un mile au-dessous de Dix’s Island et Genesta était au large de l'extrémité supérieure de cette île, progressant dans un léger courant d'air. Cependant, cinq minutes après, le vent a également abandonné Genesta et l'a laissé immobile à un mille et demi derrière.

LE VENT FAVORISE GENESTA.

Après être resté 11 minutes encalminé, Puritan toucha un petit air venant du sud-ouest et repartit lentement à 11 h 46. Deux minutes plus tard, Genesta redémarra aussi. La brise fraîchit progressivement pour Puritan, et il augmenta en conséquence son rythme, mais continuait vers le sud et allongeait ainsi hors de sa route. À 12:08:45, il a viré sur bâbord, à une courte distance au-dessus de la bouée n°14 et a mis le cap vers l'ouest en direction de la bouée n°9, l'une des bouées noires de la rive ouest. Le vent continuait de fraîchir et Genesta en profitait également. Néanmoins, c’était un vent instable et on pouvait craindre que la tentative de ce jour, comme celles qui l’avaient précédée, serait avortée.
04118S.jpg
Pourtant, il y avait de vieux loups de mer qui observaient le ciel et argumentaient sereinement qu'il y aurait une bonne brise avant le soir.
Genesta a suivi l’exemple de Puritan en virant sur bâbord à 12h17, mais il était à ce moment-là considérablement plus haut dans la Baie que le sloop. La distance réelle entre les deux bateaux à ce moment-là était de plus de deux milles. Les deux avaient alors une bonne brise et glissaient bien sur l'eau.

Puritan effectuait maintenant une succession de virements courts le long de West Bank vers Southwest Spit, tandis que le vent continuait de tourner vers l'est. Genesta, grâce à une tactique différente, est revenu remarquablement et s'est vraiment sauvé d’une très lourde défaite. Il est resté bâbord amure jusqu'à 12 h 32, lorsqu'il a dépassé la bouée no 9, et a continué vers l'est en direction de la balise sur Romer Shoals. À 12:48:30, il a virée vers l'ouest bâbord amure dans la baie Raritan. Continuant ce bord loin dans la baie, il a bénéficié d’un vent plus fort et plus favorable que Puritan, ce qui lui permit de réduire l’écart de moitié avant que ce dernier ne passe la bouée sur le Southwest Spit. Pendant tout ce temps, Genesta a bénéficié d’un vent deux points plus favorable que Puritan. Pourtant, le sloop Yankee était près de la bouée et avait encore une bonne avance sur son adversaire.
00814S.jpg
Genesta a viré tribord vers l'ouest à Raritan Bay à 1:05 pour passer la bouée n ° 10 sur le Southwest Spit. Au début, il semblait qu'il ne pourrait pas aller chercher, mais avec l'avantage de la forte marée qui descendait vers le Hook, et une adonnante soudaine, il a pu la passer facilement. Pendant ce temps, Puritan était lui aussi tribord amure vers la bouée. Pendant cinq minutes, il a eu un vent beaucoup plus léger que Genesta, mais à 1h14, elle a touché une bonne brise et est descendue pour la bouée dans un bouillon d’écume. Les coureurs ont contourné la bouée comme suit, au milieu des hurlements diaboliques des sirènes des vapeurs: Puritan, 1:16:22: Genesta, 1:19:25.

COMME UN NOUVEAU DÉPART.

Puritan était sur le point de contourner la bouée n ° 8½ alors que Genesta passait la bouée n ° 10. La distance entre les deux bouées est d'environ un mille. Puritan a contourné la bouée n°8½ à 1:18:33 et Genesta à 1:23:12. Les deux bateaux étaient à nouveau à égalité, et dans ce court bord, Puritan a gagné 36 secondes. De la bouée n ° 8½, le parcours va à plus d'un mille jusqu'à la bouée n ° 5 au large de la pointe du Hook. Au fur et à mesure que les yachts contournaient les bouées, ils abattaient régulièrement.
02127S.jpgPuritan n'avait fait aucun changement dans ses voiles, mais Genesta, en contournant la bouée n°10, avait remplacé ses trinquettes par un foc ballon. Néanmoins, Puritan a réalisé un gain supplémentaire de 51 secondes. Ils ont contourné la bouée n°5 ainsi: Puritain, 1:31:30; Genesta. 1:36.

"Qu'à cela ne tienne", ont déclaré les sympathisants du cutter, "attendez qu'ils sortent dans la mer et le vent fort et voyez comment Genesta va le rattraper."

Pourtant, «les flots de l'Atlantique» ne semblaient pas déranger Puritan qui semblait sauter par-dessus les vagues d'une taille inhabituelle. Et maintenant était considéré comme un peu fougueux de la voile comme jamais. Le vent était une belle brise de sud-est et la mer était hérissée de moutons blancs. C'était une image en blanc et bleu, et les indications à ce moment-là étaient que Boston fournirait le rouge avant la nuit.04888S.jpgLes yachts étaient tribord amure, courant comme des chevaux de vers Sandy Hook Lightship. De l’écume et des embruns volaient tout autour d'eux. Le Luckenbach était entre les deux yachts, essayant de rattraper Puritan, plongeant à chaque vague qui envoyait des gerbes d’eau sur son poste de pilotage. Genesta suivait avec son rail sous le vent sous l’eau et un sillage de mousse qui aurait fait honneur à un bateau à vapeur. Mais une petite chose s'est produite qui a montré assez clairement que le skipper anglais n'était pas satisfait de la façon dont les choses se passaient. Il a affalé son foc ballon et a renvoyé sa trinquette de travail. Le cotre plongeait trop dans les vagues et il était évident qu'il ferait beaucoup mieux avec la plus petite voile. À 1 h 54, Puritan était à la hauteur du Scotland Lightship, et peu de bateaux à vapeur de la flotte pouvaient suivre son rythme. Genesta naviguait beaucoup mieux, mais, pour autant, il ne gagnait pas sur le sloop Yankee. Ils ont contourné le bateau-phare comme suit: Puritain, 2:14:54; Genesta. 2:19:16.
00015S2.jpg
Puritan avait parcouru les dix milles de la bouée n°10 au le bateau-phare en 55 minutes 32 secondes, tandis que Genesta avait mis 56 minutes 51 secondes, le sloop de Boston gagnant 1 minute 19 secondes. Les supporters du cotre analysaient les chiffres en silence. Le retour au Hook était avec des écoutes plus relâchées, mais à contre-courant, de sorte que les yachts n'ont pas fait un temps aussi rapide qu’à l’aller. Cependant, ils ont fait un excellent temps jusqu'à ce qu'ils arrivent à l'intérieur du Hook où ils ont trouvé un vent très léger. Aucun d'eux n'a fait de changements dans les voiles sur le bord retour. Puritan a passé la bouée n°5 à 3:04:35 et Genesta a suivi à 3:09:13. Puritan a donc gagné 16 secondes. Les yachts ont dû faire un virement de bord pour aller chercher la bouée n° 8½, et ce louvoyage, bien qu'accompli très lentement dans un vent très léger, a permis à Puritan de gagner trois minutes supplémentaires. Il a contourné la bouée n° 8½ à 3:33:35 et le Genesta à 3:42:30. Avant de contourner la bouée n°10, Puritan avait envoyé un foc ballon en arrêts et l'a établi juste au moment d’abattre. Elle a contourné la bouée à 3:38:05 et Genesta a suivi à 3:46:05.
03274S.jpg
Genesta avait établi son foc ballon après avoir passé le Hook, et il a maintenant envoyé son spinnaker, mais le vent n'était pas assez portant pour le faire bien tirer. Le skipper de Puritan, voyant cela, a abaissé son tangon mais n'a pas envoyé son spi. La course jusqu'à la bouée n°15 de l’arrivée a été faite avec un vent léger et contre une forte marée descendante, et a été forcément lente. Puritan a gagné 8 minutes 47 secondes sur ce bord et a terminé à 1:38:05, 16 minutes et 4,7 secondes avant Genesta, qui a terminé à 4:54:52. Avec les 28 secondes de handicap, Puritan a gagné de 16 minutes et 19 secondes en temps corrigé.

Voici les temps officiels de la course:
Start. Finish. Actual
Times.
Corrected
Times.
H. M. S. H. M. S. H. M. S. H. M. S.
Puritan 10 32 00 4 38 05 6 06 05 6 06 05
Genesta 10 32 00 4 54 52 6 22 52 6 22 24