ThistlePNG.png

LA DEUXIEME COURSE - 30 SEPT. 1887 (The New York Times)

Catégorie : 1887 : DEFI N°7

00447V.jpgLA DÉFAITE DÉCISIVE DE THISTLE.
UNE VICTOIRE DUE UNIQUEMENT À LA SUPÉRIORITÉ DE VOLUNTEER.

Copyright © The New York Times : Publié le 1er octobre 1887
Volunteer a vaincu Thistle hier dans le louvoyage, et en cela a fait exactement ce que l'on attendait de lui. Volunteer a commencé à gagner au vent immédiatement après le départ et a rapidement montré qu'il était en outre capable de déjouer son antagoniste au près.

Lorsque le bateau de presse Talisman a quitté le Pier 3 East River, peu après 8 heures, il y avait tout lieu de croire qu'il y aurait une course. Il y avait beaucoup de brouillard dans l'air, et l'aspect général de la baie était à peu près le même que la veille. Une brume grise enveloppait les rivages et l'eau était d'une couleur terne et plombée. Mais il y avait de la vie dans l'air. Une brise soufflait de l'est et elle creusait de petits sillons dans la baie.

Le Talisman se précipita à travers la brume vers Bay Ridge, où les formes spectrales d'une flotte de yachts étaient à peine visibles à travers la pénombre. Thistle était resté au Horseshoe pendant la nuit et il n'était donc pas nécessaire de s'attarder à Tompkinsville pour le chercher. Volunteer avait déjà été pris en remorque par le bon remorqueur B. T. Haviland, et était parti vers le Scotland Lightship.

Alors le Talisman traversa les Narrows et les yeux impatients à son bord scrutaient la brume et la pluie à la recherche des coureurs. La goélette Clio a été rencontrée au large de l'île Hoffman, se dirigeant vers le nord sous grand-voile, misaine, flèche de misaine, trinquette et foc, montrant qu'il y avait une bonne brise. Un ou deux autres yachts ont été rencontrés en direction du nord, et eux aussi montraient de la vitesse. Les hommes sur le pont étaient vêtus de la tête aux pieds dans des cirés qui brillaient avec les embruns.

Talisman.jpg
Lorsque le Talisman a atteint le canal Swash, une grand-voile fantomatique, d'une taille énorme, fut aperçue au large de Sandy Hook. Elle avait une bonne gite vers l'ouest. Les observateurs sur le remorqueur ont essuyé l'eau de leurs yeux, ont frotté leurs jumelles et ont regardé la voile. En dessous, on voyait une longue coque noire, avec un nez en saillie aigu. C'était Thistle qui se tenait au-delà de la pointe du Hook vers le bateau-phare. « Il va très vite », a déclaré l'un d'eux. «Pensez-vous qu’il va assez vite?» dit un autre.

Et puis il y avait le silence et les rires, pas le silence et les larmes. Lorsque le Talisman atteignit le Scotland Lightship, l'Electra était descendu et avait pris sa position à environ un quart de mille au sud de celui-ci. Volunteer se balançait sur les vagues et naviguait lentement, les voiles à plat vers l'arrière. Le Haviland était proche, recevant des instructions de l'Electra. A 10 h 20, un homme est allé vers l'arrière et a mis le loch par-dessus bord, alors que le Haviland commençait à mesurer 20 milles marins vers le vent frais de la mer.

Electra460.jpg
Deux petites boules ont été hissees en tête du mât avant de l’Electra. Puis, à 10 h 21, un coup de canon a retenti sur l'eau et les deux petites boules ont éclaté en pavillons. Celui du haut était un blanc, avec un rond rouge, qui, dans le code international, représente la lettre C. L’autre avait trois bandes perpendiculaires, rouge, blanc et bleu, qui est la lettre T. Le code C T signifiait le nord-est. C'était la direction dans laquelle le vent soufflait, et c'était le cap de la bouée au vent. En 1885 et 1886, les concurrents devaient commencer leur course par le portant mais Volunteer et Thistle partaient contre le vent.

MANŒUVRE POUR LA POSITION.

La Haviland ayant bien entamé son chemin, l'Electra n'avait plus qu'à attendre l'heure fixée pour le départ de la course. Rapidement à 10 h 30, le canon préparatoire a été tiré. Les deux yachts se trouvaient sous grand-voile, flèche, trinquette et foc. Le flèche de Thistle n’etait pas serré sur la gaffe aussi près que celui de Volunteer mais il semblait tirer aussi bien. Le foc de Volunteer était mal réglé au point d'amure, et les plis semblaient le faire faseyer beaucoup.

04731S.jpg
Lorsque le canon préparatoire a été tiré, Thistle était juste à l'ouest de l'Electra et se dirigeait vers lui sur tribord amure. Volunteer était sur bâbord amure au sud du cotre. Et maintenant commençait les manœuvres de position pour le départ. Thistle a abattu au nord de l'Electra et a fait le tour. Dès qu'il a eu le vent sur bâbord, il mit le cap vers Volunteer. Entre-temps, Volunteer avait viré sur tribord amure et s'était mis nez au vent. Au fur et à mesure que Thistle s'approchait de lui, il passa bâbord amure et, après s'être tenue là à une courte distance, il fit porter, laissant Thistle croiser son étrave.

Thistle lofa lorsque Volunteer passa devant lui et se dirigea vers l'Electra tribord amure. Volunteer a empanné et a suivi Thistle. Thistle s'est éloigné et Volunteer s'est hissé et a marché sous la poupe de Thistle. Puis le sloop s’est engagé au vent du cotre. Les deux se sont alors précipités vers l'Electra bâbord amure. Ils approchaient de plus en plus de la ligne, chaque yacht déchirant l'eau en nuages d'écume. Thistle semblait en avance et Volunteer le suivait.

04181S2.jpg
Le long bout dehors de Thistle s'approchait rapidement de la poupe de l'Electra, et le silence régnait toujours à bord du vaisseau amiral. Le cotre était-il sur le point de faire une erreur de calcul et d'atteindre la ligne trop tôt? Cela en avait l'air. Chacun retenait son souffle et comptait les secondes. Maintenant, le beaupré de Thistle était juste à la poupe de l'Electra. Il était trop tôt ? Non il ne l'était pas.

THISTLE PART EN TETE.

Bang! Le coup de feu a retenti, et s’il n’avait pas été tiré sous le vent de l’Electra, Thistle aurait eu le nez presque en dessous. «Le capitaine Barr traverse dans la fumée du canon » avait dit M. Bell il y a un jour ou deux, et en effet, il n’avait pas tort. C'était un départ magnifique, un yacht traversant au signal et l'autre étant presque à ses talons. Moins d'une demi-minute les séparait. Ils traversèrent ainsi. :
Thistle ...........10:40:21¼
Volunteer ......10:40:50¾

03903S.jpg
Dès que Thistle fut dégagé de l'étrave de l'Electra, il lofa autour de lui et aplatit ses voiles. Son écoute de grand-voile était bien bordée, car ils étaient déterminés à bord du Thistle à pointer le plus haut possible. Volunteer exécuta la même manœuvre, mais il paraissait plus rapide et il gagna plusieurs yards sur le cotre qui ne faisait que pointer, car Volunteer s'était à nouveau rempli un quart de mille avant elle. rival.

Les voiles d'avant de Thistle ont faseyé pendant un certain temps et il semblait qu'un effort désespéré était fait pour serrer le vent. Les deux yachts s'étaient remplis sur l'amure tribord, et le problème était maintenant assez commencé. Les bateaux d'excursion et les yachts à vapeur se sont mis en route et ont descendu sous le vent des coureurs, leur donnant une large distance en eau claire et non perturbée. L'Electra leur a tous donné un bon exemple en s'éloignant à environ un mile et demi des coureurs, tandis que le bateau de presse marquait la limite de sécurité en restant à un demi-mile sous le vent de Thistle et un peu en arrière.

04061S.jpg
Dès que les yachts ont commencé leur premier bord tribord, qui s'est avérée long vers Rockaway, Thistle était battu. La dérive de Volunteer a montré son efficacité et il a commencé à manger au vent du cotre d’une manière qui a dû tout simplement étonner les écossais qui ont traversé l’Atlantique si pleins d’espoir. Peut-être aux yeux d’un terrien, le gain de Volunteer n’a peut-être pas semblé si décisif, mais aux yeux de tous les navigateurs expérimentés, il était clair qu’il n’y avait aucun espoir pour Thistle après le premier mille.

Les yachts gardaient à peu près le même cap et ils progressaient sans aucun doute à peu près au même rythme. Mais la distance entre le rail bâbord de Volunteer et le rail tribord du Thistle s'élargissait constamment et progressivement. Il semblait que Volunteer glissait en fait latéralement au vent. Le fait, cependant, était que l'autre bateau glissait sous le vent. Volunteer avait franchi la ligne à l'arrière de Thistle, et à un demi-mille du départ, il avait gagné 50 mètres au vent.
« Il y a trop de vent et trop peu de mer pour Thistle », a déclaré un Écossais. Et avec le souffle suivant, il s'est exclamé, « Comme ce cotre est raide a la toile! »

05147S.jpg
À 10 h 55, il y a eu un changement temporaire du vent, comme précédemment prévu, et bien que cela ait un peu écarté les deux bateaux de leur route, cela ne leur a fait aucun mal. Les voiles du Thistle ont continué à faseyer comme elles l’avaient fait plus tôt dans la course. La chute de la grand-voile battait tout le temps. Cette particularité avait déjà été remarquée et il se disait que le capitaine Barr aimait plutôt ça.

MANGER AU VENT.

À 11 h 12, les yachts étaient à environ quatre milles au sud-ouest du grand Rockaway Hotel. Thistle avait environ 50 mètres d'avance sur Volunteer, mais il était à plus de 300 mètres sous le vent. Les deux yachts ont conservé leur position relative jusqu'à 11 h 32, lorsque Volunteer a lofé et bordé ses voiles d'avant qui faseyaient. À 11 h 40, les coureurs étaient juste à côté de l'hôtel Rockaway. Volunteer était maintenant au coude à coude avec Thistle, mais encore plus au vent. Les supporters de Thistle ne désespéraient pas du tout, car ils croyaient que Volunteer ne gagnerait pas beaucoup plus au vent, et ils se fiaient à la puissance du cotre.

009009S.jpg
Le capitaine Barr, cependant, n'aimait pas la manière dont Volunteer gagnait au vent. Il est évidemment arrivé à la conclusion qu'il pourrait se débarrasser du large et peu profond sloop en allant plus au large, là où les deux yachts seraient secoués. La coque profonde et lourde passerait à travers les vagues qui arrêteraient le sloop léger. C'est l'un des grands points soulevés par les partisans du modèle profond.

À 11 h 49 min 40 s, Thistle a viré sur bâbord amure et, bien sûr, Volunteer a croisé son étrave un quart de mille devant. Ce petit spectacle a donné aux bateaux à vapeur l'occasion de faire une ovation et ils ont crié et hurlé leur plaisir dans des nuages de vapeur pendant cinq minutes.

04121S.jpg
Volunteer, après être bien au vent de Thistle, a viré sur bâbord à 11:51:30. Maintenant, les yachts avaient la mer de face et ils ont commencé à tanguer, ce qui est si cher à l’âme du cotre. Ils se balançaient de haut en bas de même que l'escorte de remorqueurs et de bateaux à vapeur, en particulier les premiers. Beaucoup de ceux qui avaient profité de la course jusqu'à ce moment-là étaient maintenant abattus et les hommes se débarrassaient de leurs petits déjeuners avec plus de tristesse que de colère.

OUVERTURE DES YEUX ÉCOSSAIS.

Et maintenant, les partisans des cotres en général et de Thistle en particulier ont commencé à ouvrir les yeux; car au lieu d'arrêter Volunteer, la mer de face arrêta incontestablement son antagoniste. Sur tribord amure, pendant plus d'une heure, Volunteer n'avait gagné que 30 secondes sur Thistle en vitesse et environ un quart de mille en cap; mais maintenant il a dominé le cotre d'une manière qui a dû semer la consternation dans le cœur des supporters écossais.
06512S.jpg
Il passait sur les vagues aussi gracieusement qu'un oiseau sur des fleurs. Et pour rendre la chose encore plus désagréable, le vent est tombé. Maintenant, Thistle avait plus de mer et moins de vent; mais il a fait pire qu'avant, et ses avocats ne pouvaient rien dire sinon qu'ils ne comprenaient pas. Volunteer était à un demi-mille au vent en très peu de temps après le début de ce bord, et les remorqueurs les plus ambitieux, en particulier celui portant les couleurs de Thistle, ont montré une tendance à se rapprocher du cotre. Le capitaine Barr, cependant, avait manifestement lu les journaux après la première course, car il montra aussitôt une copie du panneau du général Paine, disant: «Restez à l'arrière ». Les remorqueurs, à leur honneur, ont immédiatement obéi, et aucun rapprochement n'a été fait.

Le vent était maintenant si léger que le sloop Titania, qui naviguait sous grand-voile, foc et trinquette, a établi son flèche et se tenait presque droit avec la toile supplémentaire. Des nuages sombres et huileux montaient dans le sud et il semblait qu'une forte pluie était sur le point de s'installer et de tuer le vent. Heureusement la pluie s'est éteinte sous le vent de la course, et après un quart d'heure le vent a recommencé à prendre de la puissance.

03915S.jpg
À 12 h 40, les deux yachts étaient toujours sur le même bord et Volunteer était à plus d'un mile au vent de son rival. La manière dont il avait gagné à se faufiler dans les vagues était tout simplement magnifique. Ce n'était pas une mer lourde loin de là; mais il y avait assez de moutons pour montrer quel bateau était le meilleur dans ce genre de condition.

A 12h48h10, Volunteer vira tribord amure et cette fois Thistle parut tout à fait prêt à retourner dans l'eau calme car il suivit le leader à 12h51h15 précisément, apportant encore plus que un mille en arrière. Si le vent avait gagné en force après sa première chute, il n'était pas aussi fort maintenant qu'au départ, et les skippers ont décidé que les grands flèches pouvaient être utilisés avantageusement jusqu’à la marque. Thistle a envoyé ses hommes dans la mature en premier, mais Volunteer a été le plus rapide dans la manœuvre de sa toile. À 1h25, à la sortie de l'hôtel Long Beach, il avait mis son grand flèche tandis que Thistle n’a établi le sien que cinq minutes plus tard.
00566S.jpg

BATTU EN VITESSE ET EN CAP.

Après avoir réglé correctement son hunier de club, Volunteer a viré sur bâbord à 1h37 et Thistle a emboîté le pas à 1h41. Décrire leurs positions relatives, c'est simplement répéter une vieille histoire. Volunteer pointait beaucoup plus que Thistle et allait nettement plus vite. Comme indiqué précédemment, Thistle perdait toujours plus sur le bord bâbord que sur tribord, et cela était sans aucun doute dû à l'approche différente des vagues.

Les yachts approchaient maintenant de la marque extérieure et faisaient par conséquent des bords plus courts. Le Haviland a été aperçu en avant avec un grand drapeau du New-York Yacht Club sur son grand mât et une balle rouge sur son mât avant. Cette dernière signifiait qu'il était le bateau-marque au mouillage. Volunteer reprit l'amure tribord à 2 heures, et il eut d'abord l'air de se diriger directement vers la marque. Il était évident en quelques minutes qu'il ne pouvait pas la passer et qu'il devrait faire un autre bord bâbord. Le Thistle est allé sur le bord tribord à 2:03:57, deux milles derrière.
00606S.jpg

Le vent était de nouveau tombé pendant un moment, mais ce n'était qu'une accalmie temporaire. Il a fraîchi peu de temps après, puis a gagné en force régulièrement pendant le reste de la course. Volunteer a viré pour la dernière fois à 2 h 25 min 20 s et a mis le cap sur la marque qu'il devait laisser à tribord. Il la contourna au milieu d'une tempête de sirènes et d'une grande fusillade d'armes à feu, qui résonna vers Thistle alors qu'il se frayait un chemin, et devait paraître attristante pour son peuple. Il a viré sur bâbord vers la marque à 14 h 30 min 45 s, quelque temps après le passage de Volunteer. Les heures de passage de la marque sont les suivantes:
Volunteer .....2 26 40½
Thistle ….…... 2 41 00

00075S.jpg
Volunteer a parcouru le bord de 20 milles au vent en 3 heures 45 minutes 49 secondes, Thistle en 4 heures et 39 secondes. Ainsi, Volunteer l'a battue dans le louvoyage de 14 minutes 49¼ secondes. Les yachts sont repartis avec une brise fraîchissante. Leurs grands flèches étaient déjà réglés et ils pouvaient maintenant sortir leur autre voile de portant. Volunteer a abaissé sa bôme de spinnaker à bâbord et a hissé l'énorme voile blanche à 2:32:50. Thistle était plus rapide en établissant sa toile cette fois et avait son spinnaker réglé à 2:44:35, juste 2 minutes et 20 secondes après la marque, tandis que Volunteer avait mis plus de 6 minutes à faire la même manœuvre.

À 2 h 36, Volunteer a établi son foc ballon, mais Thistle n'a pas déployé le sien avant 3 h 03. Celui du cotre ne tirait pas aussi bien que celui du sloop qui était aussi rond et lisse que la peau d’une pomme verte.

L'OPPORTUNITÉ DE THISTLE.

Maintenant, cependant, Thistle avait manifestement décidé de montrer aux Yankees qu'il pouvait naviguer au portant à peu près aussi vite que n'importe quoi sur terre ou plutôt sur l’eau. Et la façon dont il marchait sur ces 20 miles nautiques d'eau, avec ses grandes ailes blanches déployées sous la brise fraîchissante, était un spectacle magnifique à voir. Maintenant, en effet, s’il n'avait pas été si désespérément en retard à la marque extérieure, ses supporters auraient-ils pu le regarder avec fierté et exultation. Ils pouvaient être fiers de lui car maintenant il faisait son travail dans un style noble.

05509S.jpg
Le remorqueur de presse Talisman arrivait juste à suivre Volunteer. Des yeux vifs observaient Thistle, et il était évident qu'il se rapprochait lentement, mais sûrement. Mais l'écart était trop grand pour être comblé par autre chose qu'un yacht à vapeur rapide. Plus de la moitié des bateaux à vapeur et tous les remorqueurs étaient incapables de gagner un mètre sur Volunteer, et Thistle a incontestablement gagné sur la majorité de la flotte à vapeur.

À 4 h 05, Volunteer était à la hauteur du bateau-phare Sandy Hook. A 4h08, Thistle, trouvant le Scotland Lightship un peu au vent de son cap, affala son spinnaker et lofa vers l'extrémité sous le vent de la ligne d'arrivée. Volunteer a effectué la même opération à 16 h 08 h 30. Les deux yachts n'étaient plus loin de la fin et montaient à un rythme splendide. Le vent était meilleur que jamais. Les yachts à vapeur et les bateaux à vapeur, avec un certain nombre de voiliers, dont les goélettes Dauntless, Wave Crest et Rambler, et les sloops Atlantic et Titania, se rassemblaient autour de la fin pour saluer le vainqueur. L'Electra se précipita vers sa position au sud du bateau-phare et mouilla. Volunteer se précipitait vers la ligne, son foc ballon en lin marron gonflé jusqu'à éclater. Il rugissait dans l'eau.

02381R2.jpg
Sur la ligne, il a encore accéléré, sauvant à nouveau la Coupe de l'America's Cup, et les sirènes hurlaient, les armes tonnaient, les spectateurs applaudissaient et tout le monde souriait, sauf les Écossais, à qui le remorqueur Charles Runyon a donné un bon exemple en abaissant son pavillon écossais à mi-mât. Le yacht à vapeur Mohican, avec Mme Bell et les autres amis du Thistle à bord, est parti pour Tompkinsville sans attendre l’arrivée du cotre.

04546S.jpgCe challenger beau et galant, bien que infructueux, a franchi la ligne d'une manière qui était tout simplement glorieuse. Il n'avait pas l'air d'un perdant. Il avait tout l'élan et l'esprit d'un conquérant, et il n'y avait pas un seul Américain qui ne se soit senti à la fois heureux et désolé d'avoir battu un si noble rival. La course était terminée. La série était terminée et, encore une fois, le challenger n'avait pas réussi à gagner une seule course. La vieille coupe laide, trophée inestimable de gloire nautique, restera chez nous.

Volunteer a parcouru les 20 milles de la marque extérieure à la fin en 1:57:06½ et Thistle en 1:54:12. Ainsi ce dernier a gagné 2 minutes 54½ secondes sur le dernier bord. Sur toute la course, Volunteer a battu Thistle de 11 minutes 47¾ secondes.

Et voici les chiffres officiels:
Start. Finish. Actual
Times.
Corrected
Times.
H. M. S. H. M. S. H. M. S. H. M. S.
Volunteer 12 34 58¼ 5 28 16¼ 4 53 18 4 53 18
Thistle 12 33 06 5 45 52¾ 5 12 46¾ 5 12 41¾

Volunteer a été pris en remorque par le Haviland et transporté jusqu'à Bay Ridge, où il a été accueilli avec le tonnerre des canons de la flotte et du club-house de l'Atlantique. Thistle rentra chez lui comme un cerf. Il a traversé la poupe de Volunteer, et son equipage s'est alignée le long du pavois sous le vent et a applaudi le vainqueur de la manière la plus enthousiaste. En remontant la baie, il a dépassé la goélette Norseman et le cotre U. S. Grant. Chacun l’a salué d’un coup de canon et ses hommes ont répondu par des acclamations. Il est allé jusqu'à son mouillage à Tompkinsville, où il a trouvé le Mohican à l'ancre qui l'attendait.
01389S.jpg