HalcyonPNG.png

LA COURSE DE 1870

Catégorie : 1870 : DEFI N°1

The first defense of the America's CupEn une semaine, Dauntless et Cambria étaient prêts pour la course qui avait été fixée au 8 Août 1870. Étant la première épreuve pour la coupe dans les eaux américaines, tout le pays portait le plus grand intérêt au résultat, priant pour que n'importe quel yacht batte le représentant du Royal Thames Yacht Club, mais espérant secrètement que ce soit America.

 Le parcours et les conditions de course

Le parcours et le règlements étaient ceux du New York Yacht Club et tout était admirablement préparé. Les yachts, alignés au mouillage pour le départ, doivent laisser la bouée de Southwest Spit à bâbord puis aller virer le bateau-phare en le laissant à tribord et retour sur le même parcours, la ligne d’arrivée étant située à l'ouest du bateau comité mouillé au large du Club-House. Toutes les bouées sur le West Bank - à savoir: numéro 13, 11, et 9, - doivent être passées à l'est.

Le jour de la course, le bateau comité était ancré par le travers du Club-House, à mi-canal environ et les yachts ont été dirigé vers un mouillage sur une ligne ouest-est à 500 mètres au nord avec environ 50 mètres d'intervalle entre les concurrents.

En prenant position sur la ligne, chaque yacht était autorisé à choisir son mouillage dans l'ordre d'arrivée sur la zone, sous réserve de tout changement que le comité pourrait juger opportun. La grand-voile, la misaine et les huniers pouvaient être hissés avant de départ, sauf décision contraire.

Au lever du jour, de gros nuages sombres menaçaient sur la baie, mais à neuf heures le ciel se dégageait et une jolie brise de sud soufflait vers la terre - si bien établie qu'elle n'a pratiquement pas varié lors de la course, le rapport officiel indiquant qu'elle s'était déroulée avec «un vent frais venant du sud-est au sud-sud-est, dans une mer calme".

A cinq heures du matin, la marée était pleine, donnant ainsi de l'eau étale à midi, et une fort courant de trois nœuds pour aider la flotte sur le chemin du retour.

L'ambiance

The first defense by John Mecray“C'était un jour férié, et bien que notre baie avait déjà vu plus de participants dans les régates régulières du club, jamais il n'y avait eu un tel rassemblement de voiles. La renommée du pays était en jeu et toutes les classes de citoyens étaient rassemblées pour accueillir le yacht étranger qui avait courageusement franchi les 3000 miles de l’océan pour venger une défaite nationale. Ils voulaient aussi honorer et saluer nos champions que l'ambition et le devoir avait amenés là pour défendre la Coupe remportée 19 ans plus tôt. Chaque ondulation de l'eau était occupée par toutes sortes de navires venus là avec la volonté d'avoir participé à cette journée mémorable du yachting.

LES YACHTS
The sun., August 09, 1870
  Name Entered by Tonnage Area
1 Alice Geo. W. Kidd 83.3 1,425.1
2 Cambria James Ashbury 227.5 2,105.8
3 Tidal Wave Wm. Voorhis 153.5 1,879.0
4 America Admiral Porter 178.5 2,074.8
5 Madeline Jacob Voorhis 148.1 1,787.0
6 Madgie R. F. Loper 131.2 2,031.9
7 Phantom H. G. & C.H. Stebbins 123.3 2,063.4
8 Rambler J. H. Banker 160.0 1,893.0
9 Idler Thos. C. Durant 135.5 1,934.6
10 Halcyon Jas. R. Smith 121.0 1,923.0
11 Tarolinta H. H. & H.A. Kout. Jr. 204.7 2,121.7
12 Dauntless J. G. Bennett Jr. 268.0 2,899.0
13 Magic Franklin Osgood 97.2 1,640,0
14 Sylvie K. Dodge 106.2 1,807.3
15 Fleetwing G. A. Osgood 206.1 2,208.7
16 Calypso A. S. Hatch 109.7 1,694.0
17 Widgeon C. C. Dodge & S. S. Haven 195.9 1,616.0
18 Alarm A. C. Kingsland 225.3 2,490.8

Avant 11 heures, l’entrée du port était bloquée tandis que sur chaque côté se pressait une foule bruyante. Les forts de Hamilton et de Lafayette à l'est, les Forts Wadsworth et Tompkins à l'ouest, avaient leurs remparts envahis par des milliers de spectateurs. À 11 heures, le vapeur Middletown descendit la ligne avec le pavillon du club et il était évident que les préparatifs étaient en cours pour le départ.

Les participants

Pour affronter le visiteur, il y avait une flotte composée des bateaux suivants: les goélettes à quille Rambler, Dauntless, Fleetwing, America, Restless, Tarolinta, et Alarm, et les goélettes à dérive Phantom, Madgie, Silvie, Tidal Wave, Madeleine, Idler, Magic, Palmer, Alice, Fleur de Lis, Era, Josephine, Calypso, Widgeon, Halcyon, et Jessie.

La ligne était magnifiquement formée, les yachts étant séparés par une distance de 50 mètres, pointant leur proue vers la ville. Il y avait 18 partants sur les 25 inscrits. Alarm était à l'extrémité est de la ligne, suivi par Widgeon, et ensuite Sylvie, Magic, Dauntless, Tarolinta, Halcyon, Madgie, Rouleau, Rambler , Phantom, Fleetwing, Madeleine, Calypso, America, Tidal Wave, et Cambria, Alice, etant à l'extrémité ouest. Le choix de la position avait été accordée au Cambria, et M. Ashbury avait pris le plus proche du club-house, laissant un bateau près de la rive.

L'intérêt du public était essentiellement centrée sur Dauntless, America et Cambria et avant le départ chaque steamer ou navire à voile leur accordait les honneurs d'un salut en passant.

Le départ

A 11 heures 26, à la fin du reflux et avec un vent frais, le pistolet du départ retentit. En un instant, les yachts avaient hissé leur toile, aplatie leurs flèches, puis presque simultanément viré vers la mer, Magic, un des plus petits de la flotte prenant la tête. Les bateaux au vent avait l'avantage et se sont envolés vers le Hook, laissant les autres derrière. L’équipage d'America était lent pour la manœuvre et il partit dernier, tout comme le jour de la course ou il avait gagné la Coupe. Magic était le premier à sortir des Narrows, suivi de Sylvie, puis une demi-douzaine d'autres Américains, tous laissant Cambria loin derrière.

Un demi-mile derrière Magic, America remontait, Sylvie était deuxième avec Idler dans son sillage, suivis par Phantom et Dauntless bord à bord. Près de Southwest Spit, peu de yachts portaient leurs voiles hautes et le Magic conservait son avance, le couteau entre les dents dans un sillon d'écume avec ses voiles basses et ses trois focs.

Le passage de Southwest Spit

Peu de temps après, Magic a hissé son grand hunier et une trinquette et passa la bouée de Southwest Spit, avec America deuxième à seulement quatre minutes, Idler troisième 50 secondes plus tard, et presque en même temps, Sylvie, Phantom, et Dauntless. Dix-neuf minutes plus tard et à la dixième place, Cambria franchit la bouée puis ils se précipitèrent tous vers le bateau-phare au large de Sandy Hook.

Passage du bateau phare

Des milliers de spectateurs applaudissaient les bateaux et les acclamations ont doublé d’intensité quand Magic franchit le bateau-phare. Cambria non plus n'a pas été oublié, les spectateurs saluant le courage de son propriétaire.

Sur le bord entre Southwest Spit et le bateau-phare, Idler passa à la deuxième place, Dauntless troisième et America quatrième, tandis que le Magic ajoutait encore cinq minutes trois secondes à son avance sur Cambria.

Sur le retour, le vent soufflait si fort que les yachts semblaient voler à 12 nœuds dans un bain d’écume. Au large de Sandy Hook, il y eut une rafale soudaine et le mât de hune de Cambria se coucha sur le côté, ceci étant le seul accident de la journée.

Rounding the Southwest Spit

A deux heures 48 minutes 55 secondes, Magic arrondit Southwest Spit, suivi par Dauntless et Idler qui avaient interverti leur position, et suivis de près par America; 23 minutes plus tard, Cambria franchit la bouée en huitième place, ayant repris une minute sur le leader. A l’entrée du chenal, Magic était encore en tête mais pressé par Dauntless, puis Sylvie bord à bord avec Madgie et Phantom, tandis que le vétéran Fleetwing, dans une mer rugissante, laissait derrière lui des marins célèbres, Halcyon, Tarolinta et Madeleine poussés vers l'avant par Cambria.

La ligne d’arrivée

Après une lutte de toute beauté, Magic franchit la ligne avec le temps le plus rapide jamais réalisé en course, remportant la plus grande victoire de l'histoire du nouveau monde. Les acclamations ont redoublé dans les vertes collines de la baie lorsque Dauntless franchit majestueusement la ligne; et ces applaudissements ont encore redoublé dans le lointain, pour l’arrivée d'America, quatrième de la course, qui avait justifié sa réputation. Cambria est arrivé huitième en temps réel et dixième en temps compensé.
Le tableau officiel de la course est présenté ci-après:

Ainsi la première tentative pour remporter la Coupe avait échoué, prouvant que les Américains n'avaient pas rétrogradé dans l'architecture navale et pouvaient encore tenir tête à l'Angleterre. Le vieil America a terminé quatrième dans une flotte de nouveaux bateaux, battant encore le Cambria de 13 minutes et 3 secondes en temps réel. Cependant, la pratique d'une course en flotte contre un seul bateau n'est pas très louable, et même injuste et déloyale, et il est agréable de savoir que ce sera la dernière course dans ces conditions.

 

Facebook Likebox Slider FR