DefiancePNG.png

LIPTON ET SHAMROCK IV DE RETOUR

Catégorie : 1920 : DEFI N°13

DIMANCHE 19 OCTOBRE 1919

« La Persévérance m'a apporté la Richesse
Est-ce que la Persévérance m'apportera la Victoire? »

Ces paroles ont été prononcées en 1914 par le plus salé des loups de mer, la cordialité en personne, Sir Thomas Johnstone Lipton.

Imaginez un homme plutôt grand, dont la peau a été burinée par les vents, dont la moustache teintée de gris ne peut obscurcir l'éclat d'un sourire irlandais, qui marche avec juste un soupçon de roulis d'un marin et dont les yeux espiègles étincellent de la jeunesse éternelle, et c'est Sir Thomas.

LONDRES, 18 Octobre.

« J'ai fait beaucoup d'essais et connu autant de défaites », a déclaré Sir Thomas Lipton dans une interview avec le correspondant de la Tribune, « mais cette fois je crois que je les aurais. »

Sir Thomas a exprimé ainsi l'optimisme qui l'anime avec Shamrock IV dans les prochaines courses de la Coupe de l'America au large de Sandy Hook.

« Je pense qu'il n'y a aucun doute pour que le défi soit accepté », a t-il dit, « ni que ce sera mon heure. Bien sûr, c'est le meilleur bateau qui va gagner, mais je peux dire que mon bateau a trouvé le truc. J'ai toute confiance dans le capitaine Burton, qui skippera Shamrock. C'est un amateur mais il a fait plus d'un millier de courses et a établi un record célèbre. »
« Shamrock, comme vous le savez, était sur le chemin vers l'Amérique quand la guerre a commencé et depuis il a été hiverné. Mais M. Nicholson qui a été en Amérique m'a câblé que Shamrock a eu les meilleurs soins et qu'il est dans le meilleur état possible. C'est tout ce que je voulais savoir. »
« Le Defender Americain a été construit avant la guerre, à la même époque que Shamrock, donc il n'y aura pas d'avantage de ce point de vue pour les deux bateaux. »
« J'ai navigué avec Shamrock IV du nord au sud de la côte d'Angleterre et je suis convaincu que c'est le meilleur bateau à flot. J'ai un autre Shamrock que je vais envoyer à travers l’océan avant la date fixée pour les courses et qui servira de lièvre. »

Sir Thomas est impatient de connaître au plus tôt la date fixée pour les courses l'année prochaine.

« Il y a une chose que je veux dire aussi fort que possible », a t-il poursuivi. « C'est le traitement magnifique que j'ai toujours reçu de la part du New York Yacht Club. On m'a toujours donné le meilleur. Peut-être que dans le passé il y a eu quelques erreurs, mais elles ont généralement été en ma faveur. J'ai navigué dans de nombreux endroits mais nulle part je n'ai été mieux traité et il n'est nulle part où je préfère naviguer que sous les auspices du New York Yacht Club. »

Le navigateur irlandais ne sait pas quand il ira en Amérique, certainement peu de temps avant les courses de l'année prochaine.

Il y aura beaucoup d'argent anglais misé sur Shamrock IV l'année prochaine. Ce bateau a été un grand mystère pour le public britannique mais les secrets de sa construction commencent à être révélés.

 

Au moment où il parlait de son dernier jouet, Shamrock IV était au milieu de l'Atlantique, convoyé par le yacht vapeur Erin, pour affronter l'invincible Resolute en Septembre au large de Sandy Hook.

Ce devait être la quatrième tentative de Lipton pour ramener sur sa petite île le trophée le plus célèbre du yachting international. En 1899, à nouveau en 1901 et en 1903, Sir Thomas et ses Shamrocks spécialement construits n'avait pas réussi à "ramener la carotte à la maison."

La guerre est venue. Comme un coup de tonnerre, elle a traversé l'Europe jusqu'en Angleterre. Le Britannique a laissé de côté ses sports et son thé pour enfiler une tenue kaki et prendre part au combat. Course à la voile et autres divertissements ont été envoyés dans les limbes en attendant des jours meilleurs.

Après l'armistice, le baronnet irlandais a lancé un nouveau défi. Mais le New York Yacht Club pensait qu'il était trop tôt et le défi a été temporairement rejeté, avec la promesse qu'en 1920 une proposition semblable serait sans doute accueillie favorablement.

Ce moment est arrivé. Le New York Yacht Club a reçu le dernier défi de Sir Thomas Lipton et les conditions de course ont été définies pour défendre la coupe que l'America avait gagné au large de Cowes, en Angleterre, dans la course historique contre les Anglais en 1851. Il n'y aura pas de dérogation aux dispositions habituelles pour la course, ce qui signifie que les deux yachts courront sous les règles énoncées dans l'acte de donation plutôt qu'avec les règles universelles qui ont été assez assidûment préconisées par Sir Thomas.

Si rien ne vient interférer, la quatrième tentative de Sir Thomas Lipton pour soulever la Coupe de l'America devrait se courir l'été prochain, probablement en Juin, avec Shamrock IV que le sportif irlandais a déjà désigné comme son yacht, en concurrence avec le Resolute qui a été achevée en 1914 pour défendre la Coupe.

 


Conditions régissant les courses internationales

Les conditions régissant les courses pour la Coupe de l'America, établie par le New York Yacht Club, prévoient que :
- le premier voilier à remporter trois courses sera le vainqueur.
- la première course sera courue aujourd'hui, la deuxième samedi et la troisième mardi. Si des courses supplémentaires sont nécessaires, elles seront courues sur le parcours de Sandy Hook les 22 et 24 juillet.

- les première, troisième et cinquième courses, si une cinquième était nécessaire, doivent être courues sur un parcours au vent et sous le vent, chaque bord faistant quinze miles.
- les deuxième et quatrième courses seront courue sur un parcours triangulaire de dix miles à chaque bord.
- le départ de la course d'aujourd'hui se fera avec une marque près du bateau phare ambrose.

Dans chaque course, le signal préparatoire sera hissé sur le bateau comité Baryton à 10:45, heure normale, ce qui signifie 11:45 heure d'été. Le signal d'avertissement suivra dix minutes plus tard et le signal de départ sera donné cinq minutes après, donc à midi.

Une période de deux minutes suit le signal de départ au cours de laquelle le temps réel commencera au moment où le bateau franchit la ligne. Si l'un yacht ne parvient pas à franchir la ligne dans les deux minutes prescrites, il sera pénalisé par le retard, le temps du bateau étant pris deux minutes après le départ.

Les règles prévoient un temps limite de six heures pour le parcours de trente milles et si aucun bateau ne finit dans ce délai la course est déclarée nulle.

Si les conditions météorologiques devaient être jugées défavorables, le comité de course se réserve le droit de reporter le départ. Dans ce cas, le skipper d'un yacht aura le droit d'insister pour que la course se déroule.

Si l'un des yachts devait rencontrer un grave accident avant le signal de départ, il pourrait avoir jusqu'à quatre semaines pour effectuer les réparations. Ce delai sera fixé par des représentants du New York Yacht Club et le Royal Ulster Yacht Club, les organisations représentées par le défenseur américain et le challenger britannique. Si un accident survient au cours d'une course, le délai pour les réparations peut être prolongé jusqu'au 31 Octobre.

Si l'un yacht était disqualifié lors d'une course, la manche sera attribuée à son adversaire, que ce dernier finisse dans le temps limite de six heures ou pas.

Si l'un des yachts doit abandonner par la faute de l'autre, la manche lui sera attribué.

Aucune course ne sera lancé à moins de six heures du coucher du soleil.

Signaux de départ

Le signal G du code international, un drapeau jaune et bleu, sera hissé à bord du bateau comité pour signifier un report de quinze minutes. Si une course est annulée pour la journée, le signal H, un drapeau rouge et blanc, sera hissé.

Le signal d'attention (15 minutes) sera indiqué par un signal bleu accompagné d'un signal sonore long depuis le bateau comité. Le signal d'avertissement (5 minutes) sera indiqué par une boule blanche accompagnée d'une autre signal sonore.

Une boule rouge accompagnera le signal de départ.

Lorsque Shamrock franchira la ligne de départ, la boule rouge sera abaissée de quelques pieds pour indiquer le passage de la ligne. La boule blanche sera abaissée à une distance similaire lorsque Resolute franchira la ligne. Si une boule n'est pas abaissée, cela indiquera que le yacht qu'elle représente n'a pas franchi la ligne correctement.
Si l'une des boules est hissée au-dessus du signal de code B, un drapeau rouge, cela indique que le yacht a été disqualifié par le comité.

Le départ se fera sur une ligne imaginaire entre le bateau comité et bateau-phare Ambrose, le parcours étant désigné par un signal.

Les caps compas du parcours doivent être magnétiques et les signaux pour un parcours triangulaire seront à lire avant le départ.