RelianceBdN.png

Paine, John Bryant (1870-1951) USA

Catégorie : ARCHITECTES

JubileeJBPaineVJohn Bryant Paine (1870-1951) est le second des sept enfants du Gen. Charles J. Paine.
La famille nombreuse vivait dans leur grande propriété à Weston. Il y avait une salle de classe derrière le grand escalier où les enfants suivaient leurs cours au printemps et à l'automne.

Dans les années 1880 les garçons plus âgés, Sumner et John, sont allés à l'école de M. Hopkinson à Boston avant de passer à Harvard. Beaucoup plus tard, Frank, est allé à l'école de Middlesex. Le directeur, Frédéric Winsor, était marié à Molly, la soeur de Frank.

SumnerJohnPaine

Sumner et John Bryant Paine aux Jeux Olympiques de 1896

Sumner et son jeune frère John Bryant ont servis tous les deux dans le Régiment du Massachusetts au cours de la guerre hispano-américaine, bien qu'ils n'aient pas vu le combat. John Bryant, classe 1891 de Harvard, a continué à l'école de droit, mais n'a pas terminé son diplôme. Bien que leurs intérêts dans le sport et les armes étaient similaires, les personnalités des deux étaient très différentes. John B. était tout à fait comme son père. C'était un jeune homme très modeste.

BoysPaineAthensSSumner et John ont été parmi les 13 délégués américains aux premiers jeux Olympiques modernes tenus en Avril 1896 après une interruption de 1500 ans. Huit des athlètes étaient des membres du BAA (Boston Athletic Association), le seul club des États-Unis ayant accepté l'invitation du Comité international olympique nouvellement formé pour envoyer une équipe. Les frères ont gagné trois médailles d'or dans des concours revolver et pistolet. Le premier jour, John a gagné facilement avec un score de 442, Sumner a terminé deuxième avec 380 et le score suivant le plus proche était inférieur à 200.

Un yachtsman compétent

John était un plaisancier qualifié. Un journaliste a écrit que la voile est une seconde nature chez les Paines.” JubileeLinesDBSJohn a rejoint son père dans les trois victoires de la Coupe de l'America. Six ans après la victoire de Volunteer en 1887, John a conçu et construit un des quatre défenseurs de 1893. Stewart et Burney ont dessiné Pilgrim pour un syndicat Boston, Vigilant et Colonia ont été construits pour des syndicats de New York par Herreshoff, et le général Paine a placé ses espoirs sur Jubilee, conçu par son fils John B. Paine. Dans les courses de sélection, Vigilant a battu Jubilé et après cela, le général Paine s'est retiré progressivement du yachting.

A bord de Jubilee avec son père dans la course de la coupe de 1893, le New York Times parlait de lui comme l'incarnation même du jeune bostonien idéal et le Boston Globe a commenté son aspect et ses attitudes comme son père :

Ce n'est pas un dandy. Il est pas pointilleux dans sa garde-robe, porte de vieux vêtements pour naviguer et n'a jamais possédé une tenue de marin. Il n'a jamais aimé la société . . . Il est le plus jeune des architectes pour la défense de la Coupe.

John et son père sont similaires à bien des égards. Ce ne est pas seulement la moustache, l'attitude modeste et la passion pour la voile, mais aussi leur mode de vie: la formation au droit, l'agitation dans la jeunesse, le service militaire, le mariage, et enfin la gestion de la fortune familiale.

John Bryant Paine et sa famille

En 1900, à l'âge de 30 ans, John a épousé Louise Rue Frazer, une étudiante en art et amie de sa sœur. Le couple s'est installé à Weston dans une maison en bois au large de Boston Post Road que le général avait construit en 1884. Le garage avait un atelier d'usinage où John, les mains couvertes de graisse, bricolait des voitures, sa deuxième passion après la voile.

JohnPaineFamily
Les sept enfants de John Bryant Paine : Helen Paine Kimball a fait en 1920 cette silhouette photographique de son neveu et de ses six nièces. Au dessous, John B. Paine Jr. a écrit: «On est sept dans ma famille; si vous comptez mes six sœurs (avec des excuses à Punch)”

JBPaineDogsSAprès la mort du général, John Bryant Paine a habité la grande maison avec sa femme Louise, son fils aîné John Bryant Jr. (1901-1976) et ses six filles: Helen (née en 1904), Caroline “Carol” (1906—2000), Iulia ( 1909-1943), Louise (née en 1911), Charlotte “Chattie” (1913—1966), and Sarah “Sal” (née en 1919).

Durant les années 1920, plusieurs membres de la famille J.B. Paine ont voyagé en Europe, dans l'Ouest américain et, plus ambitieux, à Nairobi et dans la plaine du Serengeti. Ils sont revenus d'Afrique après un périple de cinq mois avec des centaines de photos, des têtes et peaux de gazelles, lions, buffle d'eau, girafe, léopard qui seront exposées plus tard dans la salle de réception de la Grande Maison. Un journal people a écrit à propos de ce voyage: John Bryant Paine poursuit ses occupations avec la même énergie qu'il avait consacrée plus tôt à la voile et aux automobiles.

En plus de la chasse et de la pêche, il aimait la photographie et possédait une chambre noire dans la Grande Maison. JBPaineFamilySIl a produit des films très élaborés à la maison et en 1932 a créé plusieurs productions à trois bobines avec Brent Dickson comme acteur et scénariste. Dans les années 30 et 40, il a appris la fabrication de meubles. Avec l'aide de sa femme qui sculptait, il a produit de belles reproductions de meubles classiques Early American dans un atelier dans le grenier. Il a fait de la maroquinerie et a construit un modèle réduit d'avion avec une envergure de cinq pieds. À la fin 1935, il a expérimenté avec l'enregistrement audio. Il a également élevé une collection d'épagneuls springer.

Après la Seconde Guerre mondiale, les exploitations agricoles diminuaient sur la propriété Highland Street. Les vergers et les champs ont été laissés à l'abandon.

John Bryant Paine est mort en 1951. Sa veuve, Louise Frazer Paine, a emménagé dans une maison plus petite sur la propriété en 1967 et mourut l'année suivante.

 

LIEN UTILES