DefenderBdN.png

Fife, le chantier

Catégorie : AUTRES

Les origines du chantier remontent à 1790, quand William Fife commença à construire des petits bateaux à Fairlie situé au sud-Est de l’estuaire de la Clyde. L’une des premières commandes sérieuses a été COMET (1807), un cotre de six tonneaux dessiné par Fife lui-même.Le second bateau connu de Fife fut LAMLASH construit en 1812 pour James Hamilton, ...

... le plus grand voilier de la Clyde à ce jour (50 tonneaux) qui deviendra par la suite le bateau amiral du Royal Northern Yacht Club. En 1835, William Fife II entre comme apprenti chez son père et s’initie au dessin. Il avait alors 13 ans. La passation des pouvoirs après son apprentissage alla assez vite, en 1844. Ce fût en 1848 qu’il obtint son premier grand succès avec le cotre STELLA. William Fife II acquiert notoriété et respect grâce à son charisme et grâce à de nombreuses constructions performantes. Des voiliers tels que CYMBA (1852), FIONA (1865), LATONA (1875) lui valurent cette renommée.

De nouveaux architectes commencent à s’affirmer tel que Watson. C’est à cette époque que William Fife III commence son apprentissage en 1871, à l’âge de 14 ans et part dans un autre chantier, celui du marquis d’Ailsa à Culzean.

En 1886, Fife quitte définitivement Culzean pour se consacrer entièrement au chantier familial de Fairlie. En 1888, après le succès du 20 Rater ‘DRAGON’, Fife décide d’utiliser un dragon stylisé comme emblème. Le dragon d’or devient alors la marque de fabrique de l’architecte écossais. Il sera sculpté à l’étrave de tous ses bateaux.

Le chantier Fife acquiert également une réputation pour la qualité extrême de la construction de ses bateaux. On reconnaît actuellement qu'il y a un peu moins de 100 bateaux Fife encore en existence ; parmi eux, 50 environ naviguent toujours. Parmi les plus grands, on trouve Altair (1931), Belle Aventure (1929), Cambria (1928), Halloween (1926), The Lady Anne D10 (1912), Moonbeam III (1903), Moonbeam IV (1920), Mariquita (1911), Tuiga D3 (1909), Hispania D5 (1909) et Mariska D1 (1908) qui courent encore les régates européennes. En Amérique du Nord, les ketchs Adventuress (1924) et Sumurun (1914) peuvent être trouvés en Nouvelle-Angleterre.

Après la mort de William Fife III en 1944, le chantier continuera sous la direction de son neveu mais n'atteindra jamais la renommée qu'il avait connue avec William Fife.

 

LIENS UTILES