MagicBdN.png

Morgan, John Pierpont (1837-1913) USA

Catégorie : PROPRIETAIRES

JPMorganVJohn Pierpont Morgan, dit J. P. Morgan, (né le 17 avril 1837 à Hartford dans le Connecticut - mort le 31 mars 1913 à Rome en Italie) est un financier et un banquier américain.
Né en 1837, il est le fils de Junius Morgan (1813-1890), un négociant américain qui avait traversé l'océan pour rejoindre, à Londres, en 1854, une banque d'affaires et de marchés familiale, créée par l'Américain George Peabody, ...

JPMorgan&Father... qui prend le nom de Junius Spencer Morgan en 1864 (puis de Morgan Grenfell & Co en 1909). J.P. Morgan bénéficie d'une éducation européenne - qui le conduit à Londres, en Suisse et en Allemagne - et nord-américaine.

Ces liens transatlantiques expliquent sa culture internationale qui le voit se former à la succursale parisienne d'une banque de Philadelphie, Drexel (en 1868-1870), et séjourner souvent en France, à Paris ou à Aix-les-Bains (Savoie). Il s'enracine à New York, comme employé de Peabody, avant de monter en 1871 Drexel-Morgan, une banque soeur de JS Morgan et de la maison Drexel. Au départ de la famille Drexel en 1890, il contrôle trois maisons : cette dernière, à Philadelphie, JPMorgan à New York et Morgan-Harjes à Paris. Il fréquente les monarques européens et les présidents américains. En 1901 Morgan créa la plus grande entreprise du monde en fusionnant la Federal Steel Company et Carnegie Steel. La capitalisation de l’ensemble atteignait 1,4 milliards de dollars, une somme plus que colossale pour l’époque.

Morgan avait l’habitude de passer les week-ends d'été avec sa famille sur son domaine de Cragston sur le fleuve Hudson où il se rendait avec son yacht Corsair. Il avait appris à se rythme et profiter d'un long congé annuel régulier : «Je peux faire douze mois de travail en neuf mois, mais pas dans les douze mois ».

Le premier mariage de Morgan à Amelia Sturges a été bref. Elle est morte quelques mois après leur mariage en 1860. Cinq ans plus tard, Morgan a épousé Frances Tracy. Le couple a eu quatre enfants: John Pierpont Jr., Louisa, Juliette et Anne.

Morgan était un collectionneur d'art passionné avec l'une des plus importantes collections de son temps.  JPMorganLibraryIl léguera sa collection d'art à la Metropolitan Museum of Art et sa collection de manuscrits et livres à la Morgan Library, toutes deux à New York.

Morgan meurt dans son sommeil le 31 mars 1913 au Grand Hôtel de Rome alors qu'il voyage en Europe. On met en berne les drapeaux dans Wall Street ; la bourse de New York suspend son activité pendant deux heures à l'occasion du passage de son convoi funèbre. 

À sa mort, il ne détenait en capital que 19 % de sa fortune, un patrimoine d'une valeur de 68,3 millions de $ de l'époque (soit 1,39 milliards de dollars actuels selon CPI, ou 25,2 milliards d'après relative share of GDP), dont 30 millions environ en actions dans les banques de New York et Philadelphie. La valeur de ses collections était estimée à 50 millions de $. Il est inhumé dans le cimetière de Cedar Hill de sa ville natale, Hartford (Connecticut). Son fils, J. P. Morgan Jr, hérite de son empire bancaire.

 

J. P. MORGAN ET LE YACHTING

NYYCHouseJP Morgan est le parrain du New York Yacht Club moderne et, par conséquent, du nouveau yachting de l'élite. Il a rejoint le club en 1882, et 15 ans plus tard, a été élu Commodore, n'ayant jamais servi le club à un autre titre. Dès que le défi de Sir Thomas Lipton a été accepté, J. Pierpont Morgan et Edwin Dennison Morgan du New York Yacht Club ont rapidement commandé à Herreshoff un défenseur qui sera appelé Columbia. Columbia bat Shamrock en octobre 1899, trois victoires à rien. Il a été sélectionné à nouveau en 1901 pour défendre la Coupe, toujours sous le commandement de Charlie Barr, et a remporté les trois courses contre Shamrock II. C'était le premier bateau à gagner le trophée deux fois de suite (un record pas égalé avant Intrepid en 1967 et 1970).

Le service le plus durable de Morgan au N.Y.Y.C. a été l'achat du terrain sur lequel le clubhouse actuel a été construit. A la manière Morgan, il a pris deux dispositions: Ce doit être un grand bâtiment dont la conception sera choisi par un comité d'un membre, lui-même, et son coût de construction devra être couvert par le doublement de la cotisation annuelle de 25 $ à 50 $. Le bâtiment conçu par Warren & Wetmore sur West 44th Street a ouvert ses portes en 1901. Encore aujourd'hui, la personnalité de Morgan y est omniprésente. Son portrait officiel de Commodore s’élève sur un mur de la cage d'escalier près de la salle des maquettes qui est elle-même dominée par les énormes modèles du deuxième Corsair - comme yacht et navire de guerre - et des modèles des grands défenseurs de la Coupe qu'il a parrainés il y a un siècle.

00703SEn 1881, Morgan a placé une option pour acheter un yacht à vapeur de 185 pieds à la coque noire appelé Corsair. Morgan était un homme avec une vie privée importante, même avant de devenir une célébrité et en vieillissant il a passé de plus en plus de temps sur ses yachts. À la fin de la décennie, il a fait construire un nouveau navire de 241 pieds concu par J. Beavor-Webb. Morgan a utilisé souvent le Corsair II. Ce n’était pas le plus grand yacht du N.Y.Y.C., quatre autres yachts dépassaient les 300 pieds, dont le 332 pieds de W.K. Vanderbilt Valiant. C'est sur ce Corsair que, comme Commodore, il a mené la flotte du N.Y.Y.C. au Maine en 1897 - première croisière annuelle du club dans le Maine.

Quand en 1898, le gouvernement a réquisitionné le Corsair II pour la guerre contre l'Espagne, Morgan impatient a commandé un nouveau Corsair de 304 pieds. Dessiné par John Beavor-Webb, Corsair III a été construit par T. S. Marvel Shipbuilding, Newburgh, New York, et sa coque lancée en décembre 1898. Le 2 Janvier 1930, le Coast and Geodetic Survey a acquis Corsair III comme un don de J.P. Morgan, Jr. avec la stipulation que le navire soit utilisé pour le travail de la société.

Plaisancier comme son père, J. P. Morgan, Jr. a été Commodore du New York Yacht Club de 1919 à 1921. En 1930, il fait construire un yacht à propulsion turbo électrique à Bath Iron Works. Corsair IV, lancé 10 avril 1930, a été l'un des yachts les plus luxueux de son époque et le plus grand construit aux États-Unis avec une longueur hors-tout de 343 pieds (104,5 m), 42 pieds (12,8 m) de maitre bau et 2142 TJB. Morgan a vendu le Corsair IV à l'Amirauté britannique en 1940 pour un dollar symbolique afin de participer à l'effort de guerre de la Grande-Bretagne.

CorsairS ACLcorsairIIS CorsairIIIS Corsair-IVS
 CORSAIR   CORSAIR II   CORSAIR III   CORSAIR IV

 

LIENS UTILES