WeetamoePNG.png

3EME COURSE - 17 Sept. 1930

Catégorie : 1930 : DEFI N°14

Forty seconds before the start of the third raceSHAMROCK ABANDONNE, ENTERPRISE FINIT SEUL LA TROISIÈME COURSE

NEWPORT, RI, le 17 sept. -. Enterprise, le défenseur de la Coupe de l'America, a remporté aujourd'hui sa troisième victoire d'affilée sur Shamrock V, le challenger de Sir Thomas Lipton.

Trois quarts d'heure après le début de la course entre Enterprise et son challenger, la drisse de grand voile de Shamrock V s'est rompue à l'intérieur du mât et la grand-voile est tombée. Harold S. Vanderbilt, skipper d'Enterprise, a déclaré après le retour du défenseur à Brenton Cove, que l'accident de Shamrock V l'empêchant de continuer la course est regrettable.

Two minutes after the start of the third race

La course racontée par Harold S. Vanderbilt :

Mercredi, jour de la troisième course, il y avait une brise O.S.O. de 12 nœuds et une mer hachée au départ. La visibilité était bonne et les conditions idéales pour la course. Le comité a signalé un parcours au vent et retour.

Un départ intéressant

Le départ a été le plus intéressant de la série. Après un bord calculé d’après notre formule, nous avons empanné 3 minutes avant le départ pour nous diriger vent de travers tribord amure vers la bouée de fin de ligne. Nous avions établi notre foc volant n°3 et avancions à pleine vitesse. Shamrock V, venant vers nous bâbord amure, a viré à environ 1 minutes 30 du départ et, lofant au maximum, a traversé à trois longueurs devant notre étrave.

Il était en avance pour le départ et, sans doute pour gagner du temps, lofa en grand au vent de la bouée de fin de ligne puis abattit brusquement et passa sous le vent de la bouée 30 secondes environ avant le coup de feu. Avec notre étrave près de son tableau arrière et une vitesse plus grande, nous avons dû décider rapidement de quel côté passer: au vent ou sous le vent. Nous avons choisi cette dernière solution. Shamrock aurait pu nous sortir de la ligne si nous étions allés au vent. Quelques secondes plus tard, il abattit fortement pour nous déventer, nous faisant perdre notre supériorité de vitesse. Nous avons tous deux lofer dès que le coup de canon a retentit. Notre vent était clair après après la manœuvre mais que nous réservait le challenger?

Questions à propos des Règles de Course

1930 America's Cup  Oil on canvas 26” x 40” 1996  Harold S Vanderbilt’s J Class yacht Enterprise racing Sir Thomas Lipton’s Shamrock V.  In the third race in hazy weather over a windward leeward course, Lipton won the start, but whilst Shamrock’s crew were concentrating on getting in the mainsheet, Vanderbilt put in a quick tack to clear his wind and went on to win.In all of my racing experience I have never had so many difficult questions arise under the Racing Rules in so short a time as at the start of this race. Three debatable questions presented themselves inside of 30 seconds before the start, each one of which required not only an immediate answer, but action in accordance therewith.

• First, had Shamrock V gathered "full headway" after tacking and thereby established her rights on the starboard tack ? Pro, she had been on the starboard tack for some time; contra, we were traveling at least three feet to her two.

• Second, assuming that the Challenger had gathered "full headway," could she claim the rights of an overtaken yacht? If not, we, as the leeward yacht, had the right-of-way and could force her over the line ahead of time. Pro, we were traveling faster than she; contra, the two yachts had not been "sailing the same or nearly the same course."

• Third, assuming Shamrock V to be the overtaken yacht, had she a right to bear down on us "to prevent the overtaking yacht from passing her to leeward" ? Pro, she could properly claim that she bore away to avoid crossing the line ahead of the gun ; the question of intent is important; contra, she actually did prevent us from passing to leeward by bearing away.

A photograph from the Edwin Levick Collection, taken by levick, of the Enterprise (right) and Shamrock V (left) during the third day of the International Yacht Race.Thoughts such as these went through my mind in rapid succession during those 30 seconds before the start, but the predominating one was to keep clear of the Challenger and take no chances of incurring a doubtful foul; we had two races to our credit and experience had proven that under existing conditions we were faster.

After due consideration, the consensus of opinion of our afterguard was that Shamrock V had "gathered full headway" within the meaning of the words as used in the rule, that she could not claim the rights of an overtaken yacht, and that as the windward yacht she had a right to bear away to prevent us from passing to leeward, provided she kept clear of us. In other words, Shamrock V was entirely within her rights in maneuvering as she did; we, on the other hand, had we so elected, could have forced her over the line ahead of the gun.

Le bord de près

Shamrock VDeux minutes après le départ, alors que l'équipage du Challenger était occupé à régler la grand-voile, nous avons viré et Shamrock était incapable de suivre assez rapidement pour nous couvrir. Le meilleur moment pour exécuter une manœuvre de ce genre, c'est quand votre rival est occupé à faire quelque chose qui empêche une réaction immédiate de sa part. Peu après, Shamrock a viré mais en quelques minutes son étrave était proche de notre tableau arrière. Il a été forcé de virer et nous l'avons suivi. Les rôles étaient inversés, nous étions devenus leader.

Pendant la prochaine demi-heure, les deux bateaux ont continué tribord amure. Enterprise progressivement gagnait au vent; Shamrock V ne semblait pas aimer la mer de face qu'on affrontait sur ce bord.

Le Challenger abandonne

Quarante-quatre minutes après le départ, la drisse de grand-voile du Challenger a cassée et sa voile s'est abattue sur le pont. Il a été contraint de se retirer. Le Défenseur avait alors au moins 2 minutes d'avance. Nous avons continué, arrondi la bouée au vent et parcouru le bord de vent arrière sous spi et foc ballon, terminant à 15:34:16.

COURSE 3 - 17 SEPTEMBRE - 15 miles au vent et retour
  DÉPART ARRIVÉE 1st BORD 2nd BORD COURSE ECART
1 Enterprise 11:40 3:34:16 2:13:33 1:40:43 3:54:16  
2 Shamrock V 11:40 DNF        

Nous n'avons même pas discuté de l’éventualité de nous retirer de la course après l'abandon de Shamrock V. Nous étions tous très désolés de cet accident et de devoir remporter une course de cette manière. Nous savions que nous serions critiqués mais nous avons poursuivi. Il était de notre devoir de terminer conformément à la coutume établie de longue date dans les courses de la Coupe de l'America. Le manque de vitesse est aussi mauvais que n'importe quelle autre raison pour perdre une course. L'intérêt supérieur du sport nécessite qu'un yacht finisse quand le rival est contraint à l'abandon, sinon il n'y aurait pas de pénalité pour des constructions ou des gréements trop fragiles.