EndeavourPNG.png

5EME COURSE - 24 SEPT. 1934

Catégorie : 1934 : DEFI N°15

DEWS John Steven, *1949 (Royaume-Uni) Titre : Rainbow racing EndeavourRAINBOW TRIOMPHE DANS UNE JOLIE BRISE. LE DEFENDER BAT ENDEAVOUR DE 4 MN 1S.

NEWPORT, R.I., le 24 Sept. - Finissant avec son rail de fargue dans l'eau dans une brise de dix-huit nœuds, le défenseur Rainbow a de nouveau défait aujourd'hui le challenger Endeavour lors de la cinquième course.

Sa marge sur le parcours de trente-mile vent arrière et retour était de 4 minutes et 1 seconde.

La brise dans le dos.

Le départ du port ce matin s'est fait sous la pluie, avec des conditions qui laissaient penser qu'aucune course ne se ferait jamais sous le soleil. Avec la brise derrière eux pour se rendre sur la ligne de départ, les deux coureurs sont sortis la voile sans remorque. Endeavour est sorti d'abord, Rainbow le suivait, vers leur cinquième confrontation. Rainbow est revenu sur le challenger puis l'a laissé loin derrière.

Au large, la pluie a cessé et le ciel a commencé à s'éclaircir. Le soleil brillait. Parcours course 5C’était la bousculade pour enlever les cirés et chandails à bord des deux coureurs et sur les navires spectateurs. Le nombre de ces derniers a été réduit par la pluie.

Avec encore une fois une brise nord-nord-est venant de la terre, le premier bord devait être vent arrière et la bouée mouillée au sud-sud-ouest.

A partir du signal d'avertissement les deux coureurs sont restés ensemble. A une minute du départ, Rainbow s'est dirigé vers la ligne suivi d'Endeavour. Endeavour revenait et Rainbow a empanné devant lui. Les deux ont établi leur tangon. Ils étaient sous grand-voile et trinquette.

Ils ont tourné vers la ligne ensemble et M. Sopwith avait l'avantage. Endeavour avait une demi-longueur d'avance au vent, mais Rainbow allait plus vite et s'est engagé sous le vent. Son parachute a été établi et il a immédiatement pris les devants.

Des problèmes de parachute.

Le parachute d'Endeavour s'est enroulé autour de l'étai et il a fallu cinq bonnes minutes pour éclaircir la situation. Puis il s'est dégonflé à plusieurs reprises. Celui de Rainbow plus petit tenait mieux. Donald Demers. ENDEAVOUR Chasing RAINBOW, America's Cup, 1934.  J. Russell Jinishian Gallery, Inc.C'était le sien et non celui de Yankee. Il pesait seulement 230 livres alors que celui d'Endeavour avec des trous pour laisser sortir l'air pesait plus de 400 livres. C'est une différence importante dans l'air léger.

Le défenseur avait 200 mètres d'avance. Les deux bateaux naviguaient à environ huit nœuds quand, à 12h20, le spinnaker de Rainbow se déchira. Il a dû être affalé. Rainbow a empanné aussitôt. C'était une manœuvre habile. Endeavour devrait empanner avec son parachute ou alors le remplacer par une autre voile.

Rainbow a pris son temps pour faire passer la bôme. Un autre parachute a été hissé sur le défenseur. C'était l'un de ses plus grands, mais il convenait parfaitement. Endeavour n'a pas rattrapé malgré la mésaventure survenue à Rainbow. En fait, dès que le défenseur a établi son second parachute, il a commencé à aller beaucoup plus vite que le challenger et il a pris une belle avance.

Endeavour a empanné, en changeant son parachute contre un simple spinnaker et un foc ballon. Rainbow avait un demi-mile d'avance. Son grand parachute tirait presque sans un frisson. Frank C. Paine, le concepteur de Yankee et nouveau membre de la cellule arrière de Rainbow, dirigeait le réglage de l'aile. C'était un travail parfait. Le spinnaker d'Endeavour n’était pas très efficace et il a été affalé. Il avait course perdue.

Winchester, le yacht à vapeur de Cornelius Vanderbilt était ancré près de la marque. Rainbow a affalé son parachute et a contourné Winchester. Ses voiles d'avant doubles ont été établies avant le passage de la bouée à 13:18:37. Endeavour est passé à 13:23:15.RAINBOW-Loic Derrien Rainbow avait un demi-mile d'avance.

Endeavour a dû affaler son foc ballon avant la marque et ses deux voiles d'avant ont été établies rapidement. Il avait 4 minutes 38 secondes à rattraper.

Endeavour choisit tribord.

Rainbow naviguait bâbord amure, mais Endeavour a choisi le tribord. Rainbow, en avance, a viré pour couvrir le challenger. La mer s’était formée un peu et les coureurs recevaient des embruns alors qu'ils progressaient dans le vent. Rainbow a augmenté son avance à 2.000 mètres, soit plus d'un mile.

Le ciel s'assombrissait peu à peu et la brise forçait. Les bateaux ont commencé à gîter mais leur rail de fargue n’était pas sous l'eau. À 13:43 Endeavour a viré. Comme son étrave commençait à se balancer, Rainbow a viré aussi. Les membres d’équipage du défenseur étaient toujours en alerte, observant chaque mouvement du challenger.

Ce bord n'a duré qu'un demi-mile. Ils ont viré pour un autre long bord avec la brise sur le côté tribord de nouveau et Endeavour a repris du terrain. Mais il tanguait beaucoup et il a perdu ce qu'il avait gagné.

Le foc quadrangulaire faseye.

COURSE 5 - 24 SEPTEMBRE - 2x15 miles - Départ 11:40
  VENT
ARRIERE
PRÈS TOTAL ÉCART
1 Rainbow 1:38:37 2:15:28 3:54:05  
2 Endeavour 1:43:15 2:14:51 3:58:06 4' 01"

Trois autres bords, chacune d'environ un demi-mile, ont été nécessaires avant de pouvoir mettre le cap sur la ligne d'arrivée. Endeavour pointait trop à certains moments dans un effort pour rattraper son retard. Son foc à double point d'écoute faseyait. Rainbow était parfaitement équilibré et stable.
Trois miles avant l'arrivée, le vent a fraîchi. Les deux bateaux gîtaient beaucoup. Endeavour dévoilait la rayure blanche de la ligne de flottaison et sa carène cuivrée. Il semblait plus loin que Rainbow dont le soubassement bronze se mélangeait au loin avec l'eau. Le temps était nuageux et froid à nouveau.
Ce fut une procession jusqu'à l'arrivée. Rainbow a franchi la ligne à 15:34:05 et Endeavour à 15:38:06. Endeavour avait récupéré 37 secondes sur le louvoyage.

 

Facebook Likebox Slider FR