DefenderPNG.png

ORGANISATION DE LA DEFENSE DE 1895

Catégorie : 1895 : DEFI N°9

Des mesures ont été prises pour construire un defender mais la supériorité des bateaux de Herreshoff était telle que personne n'osa prendre des risques contre lui et par conséquent un seul bateau destiné à la défense a été construit sur ordre d'un syndicat du New York Yacht Club composé de William K. Vanderbilt, KD Morgan et C. Oliver Iselin.

Des précautions extraordinaires ont été prises pour faire de lui un gagnant potentiel. Ce devait être un bateau à quille, le premier du genre à défendre la coupe, un cotre en tout sauf le nom. En effet, de l'autre côté le challenger de l'époque a toujours été appelé un cotre, alors qu'ici il aurait été appelé un sloop.

Le cotre, ou sloop, qui devait affronter Valkyrie III. a été nommé Defender. Il a été construit à Bristol avec du bronze, de l'acier et de l'aluminium, et a été lancé le 29 juin 1895. Le plus grand secret a été maintenu à son égard. Légèreté au dernier degré compatible avec la vitesse était le but principal de sa construction. On n'a pas regardé aux dépenses dans sa construction et avec l'utilisation d'un métal si léger et solide que l'aluminium, Herreshoff a réalisé un rêve des architectes navals.

Defender était commandé par le capitaine "Hank" Haff, et manœuvré par un équipage de marins yankees basés à Deer Isle, dans le Maine, une pépinière de marins désormais aussi célèbre que l'était Wivenhoe en Angleterre. C'était le premier équipage entièrement américain embauché pour la Coupe, tous les précédents équipages contenant nombre de Suédois ou de Norvégiens qui pendant de nombreuses années ont été considérés comme les meilleurs marins de plaisance.

04318SDefender a effectué sa première navigation le 6 juillet dans la baie de Narragansett. Le 7 juillet, il a navigué contre Colonia qu'il a distancé facilement Au début, ses espars et voiles qui avaient été fabriqués lors des travaux étaient loin d'être satisfaisants. Vigilant, propriété de George J. Gould, a été remis dans les meilleures conditions de course pour servir de lièvre, environ 50.000 dollars seront dépensés par M. Gould pour réparer l'usure de ses deux saisons précédentes et pour son convoyage réalisé en Avril à partir de l'Angleterre où il a couru en 1894. Il était managé par M. E.A. Willard et commandé par le capitaine Charles Barr qui avait convoyé Minerva dans ce pays en 1889 et avait navigué sur Wasp, Gloriana et Navahoe.

La saison de course entre Defender et Vigilant a connu certains incidents intéressants dans lesquels les frictions entre les partisans des deux bateaux n'ont pas manqué, tandis que la saison de Defender était remplie de petits accidents montrant que les rapports de faiblesse structurelle si vigoureusement niée par M. Iselin, son manager, n'étaient pas sans fondement.

 

20 juillet 1895
Defender first race


22 juillet 1895

Croisière du New York Yacht Club


2 août 1895
Goelet Cup






5 août 1895
Vineyard Haven - Newport


6 août 1895
Drexel Cup

  

 

Le 20 juillet, lors de la première confrontation, Defender a battu Vigilant de près de trois minutes sur un parcours de 30 miles.

Le 22 Juillet, Defender et Vigilant se sont rencontrés dans la croisière du New York Yacht Club dans le but de tester Defender sur un parcours "océanique". Peu après le départ, Vigilant a hissé un pavillon de réclamation et à la fin de la course M. Willard a remis une protestation, affirmant que Defender avait violé l'article 16 de la section II en fonçant sur Vigilant au début de la course, quand Defender était sous le vent, la règle en question étant: «Un yacht navigant au largue doit se maintenir à l'écart d'un autre yacht au près". M. Willard a demandé que la décision du comité sur sa protestation ne soit pas annoncée avant l'arrivee à Newport, après la croisière du New York Yacht Club.

Dans cette course, Defender a rencontré non seulement Vigilant, mais aussi Volunteer et Jubilee. Le General Paine avait fait des dépenses considérables pour remettre Jubilee en état. Son étrave avait été rallongée de cinq pieds et son mât reculé d'un pas. Après ces changements, il aurait peut-être mieux fait mais ses voiles étaient inadaptées à une utilisation en compétition.

Le 29 juillet dans la Comodore Cup, Defender bat Vigilant de moins de deux minutes sur un parcours de 21 miles.

Le 30 juillet, Defender connaît un problème et abandonne alors qu'il aurait certainement été battu par Vigilant.

Le 31 juillet, dans la croisière vers Newport, Defender l'emporte de 12 mn sur Vigilant et 24 mn sur Volunteer.

Le 2 août dans la Goelet Cup pour sloops, sur le parcours de Block Island, dans une bonne brise, Defender naviguait à un rythme qui aurait entraîné sa victoire avec une marge importante, mais à l'ouest de l'île sa corne s'est brisée au milieu et il a été obligé de se retirer alors qu'il menait de 11 mn sur Vigilant, de 14 mn sur Volunteer et de 30 mn sur Jubilee. L'espar était en bois creux, et n'a pas résisté à la pression exercée sur lui. Il a été remplacé par autre espar creux, un peu plus grand, sa longueur atteignant près de 65 pieds.

Le 3 août, dans le run to Vineyard Haven, Defender bat Vigilant de 5 mn 32 s et Volunteer de 20 mn 35 s.

Le 5 août, entre Vineyard Haven et Newport, Defender bat Vigilant de 9 mn 9 s et Volunteer de 19 mn 58 s.

Le 6 août dans la Drexel Cup, Defender et Vigilant se sont à nouveau rencontrés au large de Newport et une autre réclamation a été déposée par M. Willard contre la manière dont le bateau de M. Iselin a été traité au départ. Dans un second temps, M. Willard s'est abstenu de protester car un bateau déclaré deux fois fautif ne pourrait plus courir sous la pavillon du New York Yacht Club et Defender ne serait plus autorisé à défendre la Coupe. M. Willard préféra retirer Vigilant de la course pour éviter de mettre le comité de course dans l'embarras.

La situation qui a conduit à cette action est digne d'une description car elle est semblable à celle qui allait se produire entre Defender et Valkyrie III dans la deuxième manche de la Coupe cette année-là. Il s'agit d'un des plus beaux points de tactiques de course, à savoir quand un yacht force le passage sur la ligne de départ, les deux bateaux étant sur le même bord, un au près, et l'autre au largue.

La situation était la suivante : le vent était sud-ouest et après le canon de préparation les deux bateaux étaient tribord amure, Vigilant au près se dirigeait vers la marque au vent, Defender était au vent mais pas au près. Il allait plus vite et s'est engagé prenant immédiatement la position favorable pour le départ. Le capitaine Barr qui barrait Vigilant a affirmé qu'il avait été forcé d'abattre pour laisser le passage.
Le retrait de Vigilant de la course a soulevé une tempête dans un verre d'eau, toutes les parties concernées exprimant leurs points de vue à travers les journaux. M. Willard a déclaré dans une interview que si Vigilant avait maintenu son cap, Defender aurait été coulé dans la collision et le pays aurait été laissé sans un bateau équipé pour défendre la Coupe contre Valkyrie. Il a également défini sa position concernant les réclamations.

Le capitaine Barr sentit sa dignité professionnelle blessée : « Je refuse de naviguer à nouveau à moins que les choses changent. Vigilant a eu les meilleures positions et il est injuste que nous devions céder tout le temps. Si ces courses avaient été pour la Coupe, Valkyrie aurait gagné à chaque fois. Je sais que nous avons raison et je voudrais que ce soit enregistré. »

Le capitaine Haff a déclaré que Vigilant avait abattu en premier, renonçant à son droit de passage, ce qui justifie que Defender ait poursuivi sa route.

Le comité de course a adopté cette vision de la question et le lendemain, il a adressé une lettre à M. Willard dans laquelle il l'informait que sa réclamation était rejetée. La même décision contre Vigilant concernant la réclamation du 22 Juillet a été rendu publique dans cette lettre. M. Willard a accepté les décisions de la commission, mais pas son point de vue. Toute cette affaire a montré que dans un départ de course entre deux machines modernes, il est très difficile pour un comité de course de prendre la bonne décision.

Le 8 Août, Defender a rencontré Jubilee pour une course individuelle, et l'a battu de 9 mn 19 s sur un parcours triangulaire de vingt et un miles.

Le 9 août, Defender s'est échoué sur un banc de sable dans la baie de Narragansett, mais est sorti indemne.

Les epreuves de sélection cette année-là étaient plus une question de forme qu'en 1893 et les yachts se sont réunis pour la première course le 20 Août...

 

Facebook Likebox Slider FR