MagicBdN.png

Stevens, John Cox (1785-1857) USA

Catégorie : PROPRIETAIRES

QueenStephensVJohn C. Stevens (24 septembre 1785 - 13 juin 1857), premier commodore du N.Y.Y.C. était le fils du colonel John Stevens, un contemporain de Fulton et Livingston et comme eux un pionnier dans l'application de la vapeur pour la propulsion des navires. Il est l'inventeur de la vapeur à hélice. John C. Stevens a été instruit au Columbia College et a épousé Mlle Maria Livingston, une célèbre Belle de New York qui a présidé sa maison avec une grâce distinguée.

John C. Stevens avait trois frères, James, Robert L. et Edwin A., tous trois, comme lui, étaient profondément intéressés par l'invention et le développement de la navigation à vapeur. Avec son frère Robert, John C. Stevens a créé la première ligne de vapeurs entre New York et Albany en 1817, et tout au long de sa vie, il restera intéressé par la construction de divers types de bateaux à vapeur, des ferrys de l'Hudson aux batteries flottantes, dans les chantiers Stevens à Hoboken.

John Cox Stevens a été le moteur principal du syndicat pour America en 1851, il est aussi fondateur et premier commodore du New York Yacht Club. En 1820, il avait fait construire un catamaran qu'il a baptisé Double Trouble.

Le Commodore Stevens était un amateur d'art mais n'en était pas moins actif dans les sports exterieurs, le turf et le yachting. Il a introduit le cricket dans ce pays et avait un terrain de base-ball sur ses terres où les club étaient libres de jouer. C'était aussi un gentleman farmer, ayant une belle propriété dans le comté de Dutchess, New York.

Le 30 juillet 1844, à bord du yacht Gimcrack dans le port de New York, John Cox Stevens a été nommé Commodore du nouveau club qui avait été formé quelques instants plus tôt, le New York Yacht Club. Il y avait assez de gentlemen intéressés à la voile autour de New York pour soutenir un tel club et il allait bientôt devenir célèbre.

John Cox Stevens était aussi connu comme joueur. Son pari le plus audacieux a été d'envoyer la goélette AMERICA en Angleterre pour démontrer les prouesses de la construction navale américaine et de défier la Grande-Bretagne à son propre jeu . Rappelons-nous que seulement 37 ans auparavant les Britanniques avaient brûlé La Maison Blanche pendant la guerre de 1812.

Son ami George Schuyler, membre du Syndicat pour AMERICA a dit que Stevens avait posé un pari sur la course du Royal Yacht Squadron "avec sa rapidité habituelle et sans se soucier de ce qu'il y avait dans les poches de ses associés".

Il faisait partie d'une famille coloniale bien établie, stable, riche et talentueuse. Son grand-père avait été membre du Parlement. Son père était armateur, homme d'affaires, et l'inventeur des machines à vapeur. Son frère a fondé l'Institut de Technologie Stevens. John Cox Stevens a créé la première compagnie de ferry à vapeur dans le monde sur le fleuve Hudson et a fondé une compagnie de chemin de fer en 1811.

Il a conçu l'idée d'un syndicat pour amasser des fonds pour le projet AMERICA. Il a sûrement participé à l'écriture de l'acte de donation originale, remarquable par sa brièveté et sa latitude. Il appelle tout simplement pour une compétition sur des yachts entre 44 et 90 pieds à la flottaison propulsés par des voiles. John Cox Stevens a non seulement contribué à nous donner la Coupe de l'America, il a aussi aidé à assurer sa vitalité.

John Cox Stevens et sa femme ont passé une vie conjugale heureuse de trente ans ensemble mais n'ont pas eu d'enfants pour hériter de leur fortune. Mme Stevens est morte en 1855 et le Commodore Stevens le 10 juin 1857 à l'âge de 71 ans à la ferme de son père, à Hoboken.

 

LIENS UTILES