DefenderBdN.png

Barr, Capt'n Charlie (1864-1911) UK->USA

Catégorie : SKIPPERS & EQUIPIERS

CharlieBarrVQui est ce genie?

Et quelle formation particulière a-t-il eu pour lui donner une telle stature? Un Écossais de naissance, un marin par nature, un épicier de formation au début, et le navigateur et barreur de la renommée impérissable à force de volonté indomptable, d'habileté inégalée, de jugement infaillible, avec un amour irrépressible des bateaux et de tout ce qui s'y rapporte.

De petite stature, mais solide, agile, au teint foncé et buriné, avec la moustache noire et l’œil de lynx vif et noir.

LA JEUNESSE

Le capitaine Barr est né à Gourock, en Ecosse, en juillet 1864. Ses ancêtres avaient été des marins mais son père avait abandonné le métier et était vigoureusement opposé à ce que son fils le choisisse. Gourock1881Charlie a été apprenti commis dans une épicerie pour l'empêcher suivant les traces de son frère, une tendance affichée dès son enfance où il embarquait en cachette sur les bateaux chaque fois que l'occasion se présentait. La vie à terre l'ennuyait et finalement, contre le jugement de la famille, il a été embauché sur un chalutier où il a passé deux ans et a connu quelques expériences palpitantes qui ont développé sans aucun doute son courage devant le danger et son jugement en cas d'urgence. Réalisant la détermination sans faille de son jeune frère, John, qui était le meilleur skipper de Gourock, l'a pris sous son aile et lui a donné un poste devant le mât sur son petit cotre de dix tonnes Ulerin. Et il a fait son apprentissage sans rechigner. C’était une vie dure, exposée à l'eau et au froid, avec des coups de vent et des calmes, mais cela a développé son âme de marin et il l'aimait. Après quelques années, on lui a donné la barre et est devenu "capt'n" Barr.

MinervaPuis une opportunité s'est présentée. Son frère John a été chargé de convoyer aux États-Unis en 1885 le cotre de course de cinquante-trois pieds Clara dessiné par William Fife de Fairlie. Charlie a été engagé. Son habileté fut bientôt manifeste. Le voyage a duré quarante jours, beaucoup par gros temps. Pendant leur première année dans ce pays, les deux Barrs et Clara ont remporté de nombreuses courses contre les "plats à barbe" américains et ces succès ont apporté à Charlie son premier commandement à bord du cotre basé à Boston Thana. A la fin de l'année, il est retourné à Gourock pour constater que la maison avait perdu ses charmes et fut bientôt de retour à Boston où le propriétaire de Shona,un cotre construit à Clyde, l'a engagé pour deux saisons pendant lesquelles Charlie et son frère John ont établi leur résidence à Marblehead, Massachusetts, et sont devenu citoyens américains. Son expérience Thistle, comme marin de son frère John a suivi. Ce fut sa première expérience dans les courses de la Coupe de l'America et lui a apporté beaucoup pour la suite de sa carrière. En 1888, Charlie Barr a été chargé par l'amiral Tweed des Corinthiens de retourner au Royaume-Uni pour prendre livraison du célèbre cotre Fife de 40 pieds (12,2 m) Minerva et de le ramener aux États-Unis où il a continué à le skipper pendant deux saisons. Wasp1Son palmarès avec Minerva est assez phénoménal, ne perdant jamais fait une course, et il établissant sa réputation de skipper de course extrêmement talentueux.

Après Minerva, Barr a assumé honorablement le commandement du quarante-six pieds Oweene en1891 et de Wasp, le crack de sa classe, en 1892. En 1893, il a convoyé Navahoe à travers l'océan et l'a skippé dans les courses en Angleterre. En 1894, il commandait le quarante-six pieds du Commodore Hardy Gillings Gloriana, une interprétation de Minerva par Nathaniel Herreshoff .

En 1895, il a été engagé par George Gould pour skipper Vigilant dans les courses de sélection contre Defender et il a affiché tant d'habileté dans les manœuvres que beaucoup croyaient qu'il aurait eu la chance de commander le bateau américain dans le match contre Valkyrie III. Sa démonstration lui a toutefois assuré le poste de skipper de Columbia lorsque Sir Thomas Lipton a lancé son premier defi avec Shamrock. En 1896, le Commodore C.A. Postley du Larchmont Yacht Club a confié au skipper écossais sa goélette Colonia.

 

TROIS VICTOIRES DANS LA COUPE DE L'AMERICA

00515SEn 1899, Charlie Barr, plutôt que Haff, a obtenu le commandement de Columbia, la dernière création de Herreshoff. Il a fallu du temps à Barr et son équipage pour améliorer la manœuvre et la vitesse du bateau, mais en Août, Columbia pris la mesure de Defender à chaque course et son choix comme défenseur de la Coupe est devenu une formalité à tous. En Octobre, l'équipage américain a battu Shamrock, le challenger de Lipton, avec des marges confortables dans les deux premières courses. Et pour montrer leur satisfaction, les propriétaires de Columbia, dont le banquier J.P. Morgan, ont offert à Barr 3,965.75 $ pour la campagne – l'équivalent d'environ 112 000 $ aujourd'hui.

Pour le défi de 1901 contre Shamrock II de Sir Thomas Lipton, Charlie a travaillé avec les mêmes incitations financières qu'en 1899: 3000 $ pour la saison, plus de 1000 $ de bonus s'il conservait la Coupe. 02100SShamrock II était un nouveau dessin de G. L. Watson et Lipton n'a épargné aucune dépense pour sa construction et son bordée en Immadium, un alliage d'aluminium ultra-léger. Au cours des essais contre son prédécesseur conçu par Fife, Shamrock II était clairement plus rapide et Lipton et son équipage croyaient qu'ils avaient un gagnant. Ils auraient très bien pu avoir raison car les courses de la Coupe ont montré qu'il avait la vitesse pour devancer Columbia, mais pas l'équipage pour battre l'équipe bien rodée de Barr. L'étroitesse de la victoire de Barr a envoyé des ondes de choc dans les rangs américains. Les membres du club se réunirent 300 000 $ pour construire un nouveau dessin Herreshoff qui aurait une surface de voile plus grande que n'importe quel yacht précédent et 90 pieds (27,4 m) à la flottaison. De retour au Royaume-Uni, Lipton a planifié un troisième Shamrock, revenant à William Fife pour son dessin.01327S

Barr a été retenu un an à l'avance pour skipper le yacht de la défense de 1903 avec la charge d'obtenir les meilleurs marins avant même que Herreshoff avait accepté de concevoir Reliance. C’était l'époque du gigantisme. Reliance portait 4,833 sqft (449 m•) de toile de plus que Shamrock III et nécessitait huit membres d'équipage supplémentaires. Il devait rendre 1 mn 45 s de handicap au challenger sur les courses de 30 milles. Charlie Barr, à nouveau, a gagné facilement les trois courses et, en plus de son salaire de base et des récompenses, Barr a reçu une rente à vie de 2000 $ qu'il utilisera pour acheter Volunteer en février 1909.

Il faudra attendre 84 ans avant que Dennis Conner égalise le record de victoires de Barr et 100 ans avant que le Néo-Zélandais Russell Coutts ne puisse revendiquer la même chose. La performance de Charlie Barr était remarquable mais sera reconnue seulement en 2011, lorsque l'Ecossais sera intronisé à l'America Cup Hall of Fame.

 

ATLANTIC ET LE RECORD DE L'ATLANTIQUE

AtlanticSchoonerSuite à ce succès, Barr était un homme très demandé et l'offre la plus intéressante est venue de Morton F. Plant, Commodore du Larchmont Y. C. pour prendre le commandement de sa goélette de 118 pieds (36 m) Ingomar afin de traverser l'Atlantique pour aller affronter la concurrence britannique et allemande. Barr a supervisé la transformation d'Ingomar au chantier Herreshoff à Bristol, Rhode Island, pour l'adapter à la règle de mesure anglaise. Cela comprenait l'enlèvement de la dérive et l'allongement de la quille, ce qui a augmenté le tirant d'eau de 2 pieds (0,6 m) à 16 pieds (4.9m). De petits changements ont également été faits au gréement et à l’aménagement intérieur pour l'équipage de 28 personnes. L'objectif principal était de reconquérir la Brenton Reef Cup qui était détenue par le Royal Yacht Squadron depuis la victoire de Genesta en 1885, mais Ingomar a fait beaucoup plus, remportant 19 de ses 22 courses dans le Solent et la mer Baltique en 1904.

charlie barr atlanticCet hiver-là, à son retour en Amérique, Barr a été approché par Wilson Marshall, un millionnaire américain un peu solitaire qui avait commandé à William Gardner un plan pour ce qui était alors le plus grand yacht privé de son époque, la goélette Atlantic. À 187 pieds (57 m) hors-tout, 138 pieds (42m) à la flottaison, et avec 29 pieds 5 pouces (9 m) de maitre bau, 303 tonnes de déplacement, 18.514 pieds carrés (1 722 m) de voile, et un triple moteur à vapeur de 350 ch entraînant une hélice pliante, Atlantic a également été l'un des premiers yachts à être équipé de mâts en acier creux de 120 pieds (36,6 m). Cette année-là (1905), l'empereur d'Allemagne Guillaume II, a mis en jeu la Coupe du Kaiser qui était présentée comme une trophée en or de 5000 $ pour une course de yacht entièrement dans les eaux internationales entre Sandy Hook Lightship au large de New York à une ligne tracée entre le Cap Lizard et Ouessant. Yachts Onze ont pris le départ. Sur la traversée, Atlantic a réalisé une moyenne quotidienne de 250 milles, avec 341 miles enregistrés le 24 mai, le record sur 24 heures. Westward 400x337Trois fois, il a fait plus de 30 milles, et s'il n'y avait pas eu les calmes le 22 mai et à l'arrivée, il aurait mis environ dix jours. Barr a fait sa traversée en 12 jours, 4 heures, 1 minute, 19 secondes, un record qui tiendra 75 ans, jusqu'à ce que Eric Tabarly ne le batte en 1980 sur son trimaran en aluminium Paul Ricard. Le record en monocoque de Barr a tenu près de 100 ans, jusqu'à ce qu'il soit battu en 1997 par le yacht Nicorette avec une traversée en 11 jours 13 heures 22 minutes.

Barr a continué à gagner des courses. En 1906, le Capt. Charlie Barr commandait le célèbre sloop de 70 pieds Rainbow du commodore Cornelius Vanderbilt et en 1908, Shamrock de Frédéric Thompson. En 1910 , il skippait le plan Herreshoff Westward pour le magnat du tapis de New-York Alexander Cochran. Il a traversé l'Atlantique pour affronter la crème de la flotte européenne, dont Germania, de Hambourg et Meteor du Kaiser, aux régates à Cowes, Cuxhaven et Kiel, gagnant toutes les 11 courses.

 

CAPT. CHARLES BARR, SKIPPER CELEBRE, EST MORT

SOUTHAMPTON, England, Jan. 24, 1911-- Capt. Charles Barr, the noted yachtsman, died suddenly or heart disease here this morning. Capt. Barr had appeared to be in perfect health. He was having breakfast with his family when suddenly he placed a hand upon his heart and with a cry of pain fell forward into the arms of his wife dead.   Capt. Barr had been in this country since last spring, when he brought ever his last command, the schooner Westward, built by the Herreshoff for A. S. Cochran of the New York Yacht Club. With the Westward Capt. Barr won many trophies in competition with Emperor William's and other German yachts at Kiel and Cowes last summer.

 

 LIENS UTILES