RangerBdN.png

FIFE III, William (1857-1944) UK

Catégorie : ARCHITECTES

William Fife IIIL’écossais William FIFE III, également connu sous le nom de William FIFE Junior, est le troisième d’une lignée d’architectes. Il est né en 1857 à Fairlie dans l’estuaire de la Clyde en Ecosse. C’est là que se trouve le chantier familial établit en 1790 par son grand père. Il y vivra jusqu’à sa mort en 1944.
En 1875, après ses études au Brisbane Academy, il fait son apprentissage au chantier familial.

William Fife YoungAlors âgé de 19 ans, il participe à la conception et à la construction de plusieurs yachts. Il souhaite élargir sa connaissance de l’utilisation du métal dans la construction. En 1878, il est engagé au bureau d’études des constructeurs Fullerton and Company à Paisley en Ecosse. Il y acquit une grande maîtrise de la construction mixte (composite en anglais) qui était en plein développement.

Les chantiers de la Clyde construisirent ainsi de nombreux clippers. En 1885, le cotre GENESTA fut le premier participant à l’America’s Cup avec une structure mixte, de nombreux autres suivirent. Les coques ainsi construites ont une charpente en acier avec des bordés en bois. Le forgeron joue alors un rôle aussi important que le charpentier. Ce type de construction permet d’obtenir une grande rigidité et une bonne stabilité dimensionnelle tout en réduisant le poids de la charpente. Des voiliers comme MOONBEAM IV sont des exemples vivants de ce type de structure.

En 1881, Fife prend la direction du chantier Culzean Ship Building and Engineering qui appartient à son client le Marquis de Ailsa. La profondeur d’eau insuffisante devant le chantier de Fairlie ne permettait pas aux Fife de construire des navires de grande taille. Dans le chantier de Culzean, des coques jusqu’à 150 pieds furent lancées.

C’est à Culzean que fut construit CLARA, un cotre d’une longueur de 63 pieds pour une largeur de 9 pieds ! L’exemple même du ‘couloir lesté’ (plank-on-edge) qui impressionna tant les américains et inspira Herreshoff. C’est alors que naquit la notoriété internationale de Fife. Peu de temps après, le petit cotre VAGRANT fut mis à l’eau. Ce voilier qui navigue toujours est, semble-t-il, le plus ancien survivant des bateaux dessinés par l’architecte écossais.

En 1886, Fife quitte définitivement Culzean pour se consacrer entièrement au chantier familial de Fairlie. En 1887 lors de l’America’s Cup, William Fife accompagne George L. Watson qui est l’architecte du challenger britannique THISTLE battu par le défendeur américain VOLUNTEER. Fife rencontrera à cette occasion de nombreux futurs clients et amis.

En 1888, le new-yorkais Charles Tweed commande à Fife le célèbre cotre MINERVA qui impressionna tant les américains. La même année, après le succès du 20 Rater DRAGON, Fife décide d’utiliser un dragon stylisé comme emblème. Le dragon d’or devient alors la marque de fabrique de l’architecte écossais. Il sera sculpté à l’étrave de tous ses bateaux.

Fife conçoit deux voiliers pour la Coupe de l'America commandés par le magnat du thé Thomas Lipton, qui courut la Coupe cinq fois. Fife conçoit SHAMROCK (1899) qui perd face à Columbia (1899) et SHAMROCK III (1903) qui perd face à Reliance (1903). Après l'établissement de la première Jauge internationale en 1906, Fife devient un architecte prolifique de voiliers métriques, notamment dans les classes des 15 mètres JI et 19 mètres JI dans les années précédant la Première Guerre mondiale.

L'explorateur des régions arctiques Jean-Baptiste Charcot a possédé de nombreux bateaux tous nommés Pourquoi-pas ? (sauf le Courlis et le Français). Le N° 2 était un plan Fife goélette de 190 tonneaux construit en 1879 en Écosse (ex-St Byrne (?), ex-Aline) de 1896 à 1901. Il a effectué avec un tour de l'Irlande durant l'été 1900, révélant ainsi ses talents exceptionnels de navigateur (source Charcot de S. Kahn).

Le navigateur français Éric Tabarly, qui possédait le plan Fife Pen Duick (ex-Yum, 1898), parlait des bateaux conçus par Fife durant les premières décennies du XXe siècle : « Les grands architectes de cette époque étaient Herreshoff, Watson, Nicholson et William Fife. Parmi eux, Fife a acquis une réputation particulière grâce à l'esthétique et à l'équilibre de ses bateaux. De plus, ceux qui ont pris forme dans son chantier avaient une construction inégalée ».

Si Fife s'établit une solide réputation dans le domaine des yachts de course, son travail inclut également un bon nombre de voiliers de croisière. Le Dr. William Collier de Fairlie Restorations, à Hamble, écrivant à propos du travail de Fife dans les années 1920, note que durant cette période « [Fife] conçut et construisit non seulement des voiliers métriques mais aussi une série de bons croiseurs. Cette combinaison caractérisait le chantier de Fairlie pendant l'entre-deux guerres. Comme la goélette Altair, plusieurs croiseurs montrent son entrée dans le XXe siècle, tels Cicely (1902) ou Suzanna (1906) ; de même, il y avait peu de différences entre ses ketchs pendant cette période. Perçus par certains comme anachroniques, ces yachts étaient souvent considérés comme représentant l'apogée des voiliers de croisière.»

Le chantier Fife acquiert également une réputation pour la qualité extrême de la construction de ses bateaux. On reconnaît actuellement qu'il y a un peu moins de 100 bateaux Fife encore en existence ; parmi eux, 50 environ naviguent toujours. Parmi les plus grands, on trouve Altair (1931), Belle Aventure (1929), Cambria (1928), Halloween (1926), The Lady Anne D10 (1912), Moonbeam III (1903), Moonbeam IV (1920), Mariquita (1911), Tuiga D3 (1909), Hispania D5 (1909) et Mariska D1 (1908) qui courent encore les régates européennes. En Amérique du Nord, les ketchs Adventuress (1924) et Sumurun (1914) peuvent être trouvés en Nouvelle-Angleterre.

Fife reçoit l'Ordre de l'Empire britannique pour son travail. Il meurt en 1944, sans s'être marié et sans héritier. Il est enterré à Largs. Le chantier continuera sous la direction de son neveu mais n'atteindra jamais la renommée qu'il avait connue avec William Fife.

 

QUELQUES RÉALISATIONS REMARQUABLES

YankeeV
PEN DUICK (1898) SUZANNA (1906) MARISKA (1908) TUIGA (1909) MARIQUITA (1911)

 

LIENS UTILES