RelianceBdN.png

Stephens, Olin J. (1908-2008) USA

Catégorie : ARCHITECTES

Olin Stephens J. est né le 13 Avril 1908 dans le Bronx, à New York. Son père était un marchand de charbon qui a déménagé avec sa famille à Scarsdale, New York en 1913, où Olin et son frère Rod sont allés à l'école. Ils passaient les étés sur la côte de la Nouvelle Angleterre où ils ont appris à naviguer. Diplômé en 1926 de Scarsdale High School, Olin a intégré le Massachusetts Institute ...

... of Technology pour un semestre seulement avant d'être contraint à abandonner au cours de sa première année en raison d'une maladie. Il a ensuite commencé à concevoir des yachts à l'âge de 19 ans. Il a travaillé pendant un certain temps avec Henry J. Gielow puis avec Philip Rhodes. En 1926, il naviguait régulièrement au Larchmont Yacht Club sur des six mètres, des quillards d'environ 34 pieds hors-tout, une classe à restriction très active avec des marins architectes de haut vol comme Clinton Crane et Sherman Hoyt. En 1928, il travaillait sur une table à dessin à la maison et, avec l'aide du manuel de Norman L. Skene "The Elements of Yacht Design," il s'est appris à dessiner des plans.

Un partenariat a été organisé avec Drake Sparkman, un courtier de yacht, et le 11 Novembre 1929, la société Sparkman & Stephens Inc. a été officiellement créée avec cinq partenaires: Drake Sparkman, James Sparkman, James Murray, Olin Stephens et Roderick Stephens. L'agressif Sparkman était le commercial; Stephens, par nature un homme timide, s'occupait du bureau d'études. Leur premier projet était un bateau à quille de 21 pieds pour naviguer dans Long Island Sound appelé le Sound Junior Class, rebaptisé par la suite Manhasset Bay One Design (il navigue encore plus de 70 ans plus tard).

Après la vente par le grand-père de l'entreprise de charbon de la famille en 1929, son père a commandé le plan S & S Numéro 7, le yawl de 52 pieds Dorade qui a été construit au chantier Minneford City Island, NY, sous la supervision du jeune Rod Stephens.In 1931, Dorade a remporté la course transatlantique vers l'Angleterre contre beaucoup de grands bateaux, gagnant de deux jours en temps compensé et a également remporté un Fastnet difficile. Quand ils sont revenus à New York, les Stephenses ont reçu un accueil triomphal avec défilé jusqu'à Broadway. Quand Stephens a eu l'occasion de concevoir une autre Ocean Racer en 1934, il a augmenté le maitre bau de deux pieds et le résultat était Stormy Weather qui est considéré comme le meilleur bateau. Ces deux bateaux ont transformé la conception des yachts de course au large.
En 1930, Olin a également épousé Susie Reynolds.

Dans le même temps Olin Stephens travaillait avec Kenneth S. M. Davidson du Stevens Institute of Technology, à Hoboken, N.J. pour développer une méthode d'évaluation des projets avec des modèles remorqués dans des bassins. Cette methode sera bientôt utilisée pour concevoir un vainqueur de la Coupe de l'America. Olin Stephens s’était d'abord engagé dans l'America's Cup en 1934 comme membre de la cellule arrière du candidat malheureux à la défense, Weetamoe conçu par Clinton Crane. En 1936, Harold S. “Mike” Vanderbilt, qui avait défendu la Coupe en 1930 et 1934, a engagé Stephens avec W. Starling Burgess comme équipe de conception. Une série de tests sur 6 modèles, 3 de Burgess et 3 de Stephens a permis la construction du fameux Classe J Ranger qui a survolé la saison de la Coupe de l'America 1937. C'était l'un des bateaux de course les plus réussis de tous les temps.

Tout au long des années 1930, Stephens a continué de concevoir des six mètres dont le très rapide Goose et son presque sister-ship Llanoria, vainqueur des médailles d'or aux jeux olympiques de 1948 et 1952. Des 12-Mètres et de nombreux courses-croisières ont également été conçus.

Après la guerre, le travail de Stephens s'est développé à l'international il a conçu des coureurs océaniques de différents types qui ont remporté des victoires en Grande-Bretagne et en Europe comme en Amérique. Les grands championnats du Royal Ocean Racing Club dont l'Admiral’s Cup et la One-Ton Cup, ont été régulièrement remportées par bateaux S & S. En Amérique, le yawl de 38 pieds de Carleton Mitchell Finisterre, magnifiquement préparé et brillamment navigué par son propriétaire et son équipage de crack, a remporté trois Bermuda Races d’affilée (1956, 1958 et 1960). A la fin des années 1960 Stephens a contribué à la première règle de mesure internationale, l'International Offshore Rule (IOR). Il a servi plus tard en tant que président du Comité Technique International et a joué un rôle important dans le développement de l'International Measurement System (IMS).

Pendant tout ce temps Stephens a produit des bateaux de course à succès dont huit vainqueurs de la Coupe de l'America sur neuf entre 1937 et 1980: le classe J RANGER pour la Coupe de l'America 1937 et les 12 m JI COLUMBIA (1958), CONSTELLATION (1964), INTREPID (1967 & 1970), COURAGEOUS (1974 & 1977) and FREEDOM (1980).

Stephens a également produit un certain nombre de bateaux à moteur, motorsailers et bateaux de croisière. Il était également actif dans la conception de bateaux de régates, le plus connu étant le Lightning, un dériveur de 19 pieds pour trois équipiers conçu en 1938 qui a couru partout dans le monde.

Après la mort de Drake Sparkman en 1964, Olin Stephens a assumé le fardeau administratif de la firme. Ses assistants principaux étaient son frère Rod, qui avait en charge la conception des gréements et supervisait la construction des bateaux, et Gil Wyland. Olin a souvent couru sur les bateaux qu'il avait conçus et a toujours été présent À Newport lors des Coupes de l'America.

Depuis les années 1930, Stephens avait une vie créative et indépendante à terre. Il a étudié l'art et peignait, jouait du piano, lisait et a beaucoup voyagé. Lui et son épouse Susie vivaient dans la banlieue de New York où ils ont élevé deux fils. À sa retraite en 1978 (après la conception ou la supervision de la conception de plus de 2.000 bateaux), la famille Stephens a déménagé vers le nord de la Nouvelle-Angleterre. Stephens a continué sa vie variée après ses quatre-vingt-dix ans.

À l'âge de 90 ans, Olin Stephens a complété une autobiographie au titre significatif — "All This and Sailing, Too" — qui résume sa vision de la vie. À la dernière page, il écrit: « Dans toutes les phases de mon travail, je suis conscient de la nécessité d'un équilibre, et j'ai fait de mon mieux pour trouver cet équilibre. J'ai appliqué le principe de l'équilibre dans la conception, dans les affaires et dans les plaisirs que j'appréciais ".

Stephens a été intronisé À l'America Cup Hall of Fame et décoré de la Médaille Gibbs Brothers de l’Académie Nationale des Sciences. En 2007, il a été nommé comme l'un des six intronisés pour l'inauguration de l'ISAF Hall of Fame. Il était classé numéro 1 sur la liste d'ancienneté du New York Yacht Club. Stephens est mort exactement cinq mois après avoir célébré son 100e anniversaire, le 13 septembre 2008.

 

1 CLASSE J ET 5 12M-JI POUR 8 VICTOIRES DANS LA COUPE DE L'AMERICA

YankeeV
RANGER
(1937)
COLUMBIA
(1958)
CONSTELLATION
(1964)
INTREPID
(1967 & 1970)
COURAGEOUS
(1974 & 1977)
FREEDOM
(1980)

 

LIENS UTILES